Sections

Prix Exception'Elle: l'inspectrice municipale de Clarenceville finaliste


Publié le 10 mai 2017

Nacéra Yagouni

©gracieuseté

FEMMES - Nacéra Yagouni, inspectrice municipale et inspectrice en bâtiment pour la municipalité de Saint-Georges-de-Clarenceville, fait partie des huit finalistes au prix Exception'Elle, remis à une femme du Haut-Richelieu s'étant distinguée dans un milieu traditionnellement masculin. Le gala de remise du prix, organisé par le Quartier de l'emploi, aura lieu le 11 mai au Théâtre des Deux-Rives.

Nacéra Yagouni est arrivée au Québec à la fin de la trentaine après avoir émigré de l'Algérie, où elle travaillait au ministère des Ressources en eau.

Elle a dû faire face à plusieurs défis. En plus d'avoir dû couper ses racines dans son pays natal, elle a perdu son statut professionnel à son arrivée.

Malgré la reconnaissance de ses diplômes par l'Ordre des urbanistes du Québec, Mme Yagouni raconte que ses candidatures passaient inaperçues, car elle n'avait pas «d'expérience québécoise». Elle s'est donc retrouvée sans emploi pendant un bon moment.

«Vivre de l'aide sociale est la pire expérience que j'ai vécue, explique-t-elle dans son dossier de candidature. Il fallait trouver une personne garante pour louer une maison, les gens qui travaillaient nous percevaient comme un fardeau.»

Elle finit par dénicher son emploi à Saint-Georges-de-Clarenceville après avoir fait appel à l'ANCRE à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Mme Yagouni rappelle qu'il n'est pas toujours simple d'avoir de la crédibilité aux yeux des intervenants dans le cadre de son emploi. Le fait qu'elle soit une femme de petite taille, immigrante de surcroît, lui a appris à faire face à des situations difficiles. Elle mise notamment sur la communication et le contact humain.