Sections

Mairie de Saint-Rémi: Sylvie Gagnon-Breton sollicite un second mandat


Publié le 12 octobre 2017

Sylvie Gagnon-Breton a été élue une première fois à la mairie de Saint-Rémi en 2013.

©gracieuseté

ÉLECTIONS - Sylvie Gagnon-Breton, qui occupe le poste de mairesse de Saint-Rémi depuis 2013, sollicite un second mandat.

Mme Gagnon-Breton a pris sa retraite en 2014. Elle occupait un poste de gestionnaire des services financiers pour le compte du gouvernement fédéral. Elle réside à Saint-Rémi depuis 54 ans. Avant d'être élue mairesse, elle a occupé le poste de conseillère municipale de 1992 à 1996 et de 2000 à 2013.

Quatre ans, ça passe vite et il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la qualité de vie des gens.

Sylvie Gagnon-Breton, candidate à la mairie de Saint-Rémi

Elle dresse un bilan positif de ses quatre premières années à la tête de la Ville de Saint-Rémi. «Nous en avons fait beaucoup en quatre ans, dit-elle. J'étais disponible et accessible, donc ça a augmenté la confiance du public envers l'administration municipale.»

Réalisations

Parmi ses réalisations, Mme Gagnon-Breton cite les changements apportés au niveau des technologies et de la communication avec les citoyens, comme le conseil sans papier, l'infolettre, la refonte du site Internet de la ville, l'installation d'un panneau numérique et la consultation citoyenne ImaginAction.

Elle souligne aussi l'investissement de plus de 9 M$ pour le pavage de rues, la réfection de trottoirs et l'aménagement de pistes cyclables. «Nous avons baissé le taux de taxation et nous n'avons pas augmenté la dette, dit-elle. Cet argent est principalement venu du fonds général et de subventions de la taxe d'accise.»

L'acquisition du centre communautaire par la Ville, l'accès gratuit à la bibliothèque, le traitement des eaux au puits numéro 13, l'inauguration du parc Les jardins avec ses jeux d'eau, le remplacement du système d'éclairage urbain par une technologie moins énergivore, font aussi partie des réalisations dont Mme Gagnon-Breton est particulièrement fière.

Programme

Si elle est élue, Mme Gagnon-Breton veut s'attaquer à différents dossiers, comme celui du réaménagement des intersections de la route 221 et des rues Notre-Dame et Saint-Paul.

«C'est très dangereux pour les cyclistes et les piétons, explique-t-elle. Ce sera une priorité dans le prochain mandat. Des rencontres sont prévues avec le ministère des Transports, après les élections.»

Dans le même ordre d'idée, elle souhaite ajouter une piste cyclable pour relier le développement domiciliaire Les jardins et le centre d'achat adjacent.

Mme Gagnon-Breton veut aussi aller de l'avant avec une solution pour éliminer la dureté de l'eau potable et régler les problèmes de pression dans le système.

Elle se propose aussi de bonifier le système de transport collectif pour permettre aux citoyens de sortir de la MRC, d'offrir un rabais aux citoyens qui loueront le centre communautaire, elle veut adopter une politique des enfants, aménager un jardin comestible et de faire connaître le patrimoine et l'histoire de la ville.

«Nous avons aussi un projet de piscine intérieure en partenariat avec l'organisme Vents d'espoir, explique Mme Gagnon-Breton. Une étude de faisabilité demandée par la Ville est en cours pour voir combien ça pourrait coûter.»