Sections

Saint-Michel: Jean-Guy Hamelin brigue à nouveau la mairie


Publié le 19 septembre 2017

Jean-Guy Hamelin (au centre), entouré des candidats au poste de conseiller Jackie Sheehy et Martine Boyer. À l'arrière, on aperçoit Patrice Lirette, Mario Isabelle, Catherine Lefebvre et Mario Guérin.

©gracieuseté

ÉLECTIONS - L'actuel maire de Saint-Michel, Jean-Guy Hamelin, sollicite un second mandat au poste de maire de la municipalité.   

Il dit ne pas présenter une équipe, mais il admet qu'il a approché des gens «qui ont la même philosophie» pour se présenter aux différents postes de conseillers. «J'ai toujours laissé le droit de parole à tous et il n'y a pas de ligne de parti», dit-il.

Je ne m'engagerai pas plus loin que ça. Ça reste des décisions du conseil et on les prend toutes ensemble.

Jean-Guy Hamelin, candidat au poste de maire de Saint-Michel

Il a donc rencontré certaines personnes du monde des affaires «qui ont beaucoup de leadership», précise-t-il. Il s'agit de Jackie Sheehy, Martine Boyer, Patrice Lirette et Mario Guérin.

«Des fois, les gens ne savent pas la somme de travail que ça exige. On veut des gens qui s'impliquent, qui veulent faire avancer la municipalité et qui donnent un peu de temps», explique M. Hamelin.

Programme

S'il est élu, M. Hamelin souhaite poursuivre les projets qui sont déjà sur les planches à dessin. «On est dans la continuité», dit-il.

Des démarches ont déjà été entreprises pour obtenir une subvention pour l'agrandissement et la modernisation de la bibliothèque.

Il aimerait aussi agrandir le périmètre urbain de quatre hectares, ce qui permettrait d'ajouter une centaine d'unités d'habitation.

Saint-Michel fait aussi partie du projet régional d'implantation d'Internet haute vitesse en milieu rural. La MRC des Jardins-de-Napierville, qui pilote ce dossier, a déjà déposé la demande auprès des gouvernements et les municipalités participantes sont en attente d'une réponse.

«On est aussi en attente d'un agrandissement de l'école à Saint-Michel, explique M. Hamelin. Le gymnase actuel n'est pas conforme.»

M. Hamelin veut aussi terminer le pavage de rues dans les plus vieux secteurs de Saint-Michel. «On a investi 2 M$ pour faire six rues et il en reste six autres à faire», dit-il.

Réalisations

L'actuel maire de Saint-Michel dresse un bilan positif de son premier mandat au poste de maire. Il cite avec fierté les différentes réalisations de son conseil, comme l'investissement de 5,5 M$ pour le pavage de routes, l'achat par la municipalité de l'église et de son stationnement, la rénovation du centre communautaire ou encore la création d'un service de loisirs. «On n'a pas chômé à Saint-Michel», lance-t-il.

M. Hamelin souligne aussi le travail réalisé par son équipe au cours de son dernier mandat pour contenir l'augmentation de la taxe foncière. «Malgré tous les investissements qu'on a faits au cours des quatre dernières années, on a augmenté la taxe de seulement 0,02 $ du 100 $ d'évaluation», dit-il.