Sections

Saint-Rémi: un chauffard projette un conteneur sur une maison


Publié le 21 avril 2017

FAIT DIVERS - Un chauffard a fait une sortie de route à très haute vitesse le 21 avril, vers 2 h 45, sur la rue Notre-Dame à Saint-Rémi. Il est entré en collision avec un conteneur qui a été projeté sur une maison sous la force de l’impact.

L'incident est survenu face au 567, rue Notre-Dame. Le conducteur circulait en direction de Saint-Constant. Il était poursuivi par des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) qui tentaient de l'intercepter lorsqu'il a effectué une sortie de route, précise Ingrid Asselin, porte-parole de la SQ.

La voiture accidentée est lourdement endommagée.

©gracieuseté - Jean-Luc Laplante

Il a embouti le conteneur de l'entreprise Entretien idéal qui a été projeté sur la maison voisine. La voiture a ensuite terminé sa course sur le terrain de cette résidence. Le conducteur a pris la fuite et les policiers sont à sa recherche.

Le chauffard circulait à grande vitesse avant de percuter le conteneur qui a terminé sa course contre sur la maison.

© gracieuseté - Jean-Luc Laplante

Le propriétaire de l'entreprise, Bruce Prud'homme, a constaté les dégâts lorsqu'il est arrivé sur les lieux vers 5 h.

«Mon voisin était déjà sur les lieux avec le chien pisteur», explique-t-il. M. 

Prud'homme a récupéré le conteneur qui était encastré dans le mur de la maison à l'aide d'un charriot élévateur.

Le conteneur s'est encastré dans le mur de la maison sous la force de l'impact.

©gracieuseté - Jean-Luc Laplante

C'est en visionnant les caméras de surveillance de son commerce qu'il a aperçu un homme sortir du véhicule accidenté et prendre la fuite en courant.

Chance

Les deux occupants de la maison endommagée n'ont pas été blessés. Jean-Luc Laplante venait tout juste de se coucher dans son salon, à environ deux mètres de l'endroit où le conteneur a atterri.

«Ç'a fait un bon coup de tonnerre, raconte-t-il. Je pensais qu'il y avait un accident dans la rue. En me levant, j'ai regardé par la fenêtre et je voyais l'auto. Je suis sorti pour aller aider la personne, mais quand je suis arrivé, elle avait déjà disparu.»

M. Laplante affirme que les excès de vitesse sont très fréquents à cet endroit, où la limite est pourtant de 50 km/h. Selon lui, le chauffard roulait à plus de 100 km/h au moment de l'impact.

La voiture du conducteur fautif vue depuis la fenêtre de salon de Jean-Luc Laplante.

©gracieuseté - Jean-Luc Laplante

«Sur le coup, je me suis dit que c'était un banal accident, explique-t-il. Mais, quand j'ai vu la vidéo, je me dis que j'ai été assez chanceux. Je suis allé m'acheter un Lotto Max.»

La SQ poursuit son enquête.

 

C'est à cet endroit qu'est survenu l'accident.