La députée Anne Quach dresse son bilan de l’année 2011

Photo de Jacques Larochelle
Par Jacques Larochelle
La députée Anne Quach dresse son bilan de l’année 2011

Profitant de la pause des Fêtes, la députée fédérale de Beauharnois-Salaberry, Anne Minh-Thu Quach, a fait le point sur son travail des derniers mois, à la fois dans la circonscription et à Ottawa. « La mort de Jack (Layton) a foudroyé le Canada entier, mais de son vivant, Jack aura su nous léguer tout un héritage: sa vision d’un pays plus juste, plus respectueux de l’environnement, plus solidaire et à l’écoute », rappelle la députée. « Entourée d’une équipe vaillante, je me suis retroussé les manches et j’ai passé l’été à rencontrer les divers élus, les organismes communautaires, plusieurs organisations et les commettants. Je me suis familiarisée avec les enjeux les plus importants du comté, j’ai sillonné les routes de notre vaste région, riche en agriculture, mais surtout, riche de gens créatifs et accueillants! » La députée s’est surtout penchée sur les enjeux locaux suivants: le financement de la Réserve nationale de faune du Lac-St-François; la réouverture des postes frontaliers fermés en avril dernier par les conservateurs; la préservation des bureaux ruraux de Postes Canada; le démantèlement du bateau Kathryn Spirit; et le financement du centre de traitement d’Akwesasne. À la Chambre des Communes, la députée a aussi pris position sur plusieurs projets de loi du gouvernement conservateur: C-4 (législation sur les réfugiés); C-10 (projet de loi omnibus portant sur la criminalité); C-7 (réforme du Sénat); C-19 (abolition du registre des armes à feu); C-20 (la redistribution des sièges au Parlement); pour ne nommer que ceux-là. La défense du système public de santé a été une priorité importante. « En plus de promouvoir la prévention et de souligner l’importance des professionnels de la santé et des organismes communautaires, j’ai moi-même initié un dialogue crucial sur les répercussions possibles de l’accord de libre-échange Canada?Union Européenne (AÉCG) sur la santé. » « Bref, j’ai beaucoup appris sur les rouages du travail parlementaire. Il y a du pain sur la planche, certes, mais je suis prête à poursuivre sur cette lancée en 2012! J’en suis d’ailleurs à élaborer un projet de stratégie pancanadienne agroalimentaire qui associerait le secteur de la santé à ceux de l’agriculture et de l’économie! »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des