Coop santé de Saint-Blaise: une pharmacie se greffe au projet

Coop santé de Saint-Blaise: une pharmacie se greffe au projet
Sur la photo

SANTÉ – La Coopérative de solidarité de santé de Saint-Blaise-sur-Richelieu réservait une surprise de taille pour l’annonce officielle de son ouverture. Une pharmacie se greffe au projet et sera bientôt construite tout juste à côté.

L’organisme lançait officiellement ses activités, le 1er septembre, dans ses locaux de la rue Principale et en présence d’une vingtaine d’invités. Le maire de Saint-Blaise, Jacques Desmarais, a rapidement mis la table en lançant qu’il allait y avoir «une surprise».

La surprise a été dévoilée par le conseiller au développement des affaires chez Familiprix, Claude Cloutier. L’entreprise construira une pharmacie de 2500 pieds carrés sur le terrain même de la Coopérative de santé. Elle sera administrée par la pharmacienne Marie Normandeau, qui est aussi propriétaire de la succursale johannaise de Familiprix située sur le boulevard du Séminaire Nord au coin de la rue Mayrand.

«La construction devrait démarrer dans environ deux mois et la pharmacie sera en activité dans huit à dix mois, précise M. Cloutier. C’est un projet dont le coût est évalué à 600 000$ pour la construction et l’aménagement intérieur, en plus de l’inventaire.»

Besoins

Le projet de pharmacie est encore en phase d’évaluation. Mme Normandeau indique que cinq employés y travailleront, certains à temps plein et d’autres à temps partiel. Pour ce qui est des services qui seront offerts, tout devrait être défini dans les prochaines semaines.

«Ça va dépendre des besoins, explique-t-elle. Les heures de pratique iront avec le développement de la clinique. C’est difficile actuellement d’évaluer tout ça parce qu’il pourrait encore s’ajouter du personnel médical à la Coopérative.»

M. Cloutier a tenu à souligner les efforts des gens impliqués dans le projet, qu’il a qualifiés de «convaincus et convaincants».

Coop

La Coopérative de solidarité de santé de Saint-Blaise a officiellement ouvert ses portes mardi. En date de jeudi dernier, plus de 300 membres y étaient inscrits.

«Nous avons trois médecins qui viendront travailler avec nous les jours et les soirs, révèle la directrice générale de la Coopérative, Mélanie Plouffe. Et cela, en plus des services infirmiers aussi offerts. Nous continuons d’essayer de recruter d’autres médecins et professionnels de la santé.»

Mme Plouffe avance que deux pédiatres pourraient peut-être se greffer à l’équipe.

Le maire de Saint-Blaise et instigateur du projet, Jacques Desmarais, a rappelé que si plusieurs partenaires, tels la Caisse Desjardins des Seigneuries de la frontière, la municipalité de Saint-Valentin, le Vignoble 1292 et le député Dave Turcotte, ont contribué financièrement au projet, il demeure à la recherche d’engagements supplémentaires.

«Pour réaliser des choses comme ça, ça prend des partenaires, soumet-il. C’est un beau projet qui prend forme, et nous allons poursuivre les recherches de financement auprès d’entreprises locales.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des