La radio CHOC-FM bientôt diffusée partout dans les Jardins-de-Napierville

La radio CHOC-FM bientôt diffusée partout dans les Jardins-de-Napierville
La station de radio communautaire de Saint-Rémi CHOC-FM a reçu une aide financière de 150 000$ du gouvernement du Québec pour étendre sa diffusion à travers les Jardins-de-Napierville.

RADIO – La radio communautaire CHOC-FM 104,9, basée à Saint-Rémi, a reçu une aide financière de 150 404$ du gouvernement du Québec, le 15 novembre. Cette aide permettra à la station d’acquérir une antenne plus puissante et ainsi d’émettre presque partout dans la MRC des Jardins-de-Napierville, à compter du printemps 2017.

Le directeur général adjoint de la station, André Provencher, se réjouit de cette annonce. «Ça va nous permettre de rejoindre trois fois plus de population qu’actuellement, dit-il. La nouvelle antenne va être installée plus haut. À l’interne, il va aussi falloir changer les équipements dans nos studios.»

Présentement, le CHOC-FM diffuse principalement à Saint-Rémi. On peut parfois capter le signal à Saint-Michel, quand la météo est clémente.

«Ça fait plusieurs années que c’est dans les plans de la radio d’augmenter son rayonnement, précise Samuel Gendron Mallet, responsable de la programmation et animateur à l’émission du matin Tout le monde debout. On travaille sur ce projet depuis un peu avant 2012.»

«C’est une excellente nouvelle pour CHOC-FM, dont la programmation reflète le dynamisme de notre milieu, soutient le député de Huntingdon, Stéphane Billette. Cette aide financière de notre gouvernement lui permettra d’augmenter la puissance de sa fréquence et, donc, de joindre davantage d’auditeurs avec une meilleure qualité sonore.»

En attendant, les gens qui souhaitent écouter cette station à l’extérieur de Saint-Rémi peuvent le faire à partir du site Internet www.chocfm.com.

Quelques informations à propos de CHOC-FM

La radio communautaire est un organisme sans but lucratif. Elle a reçu une première licence du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes en 1998. Elle emploie deux animateurs permanents, dont Samuel Gendron Mallet, qui anime l’émission matinale et Amélie Boivin-Handfield, qui est à la barre de l’émission du retour.

Comme il s’agit d’une radio communautaire, de nombreux bénévoles collaborent à la programmation. On en compte une douzaine. D’ailleurs, les personnes qui souhaitent s’impliquer de façon bénévole, que ce soit à la console, pour l’enregistrement de voix ou encore pour animer une émission, peuvent communiquer avec la station en tout temps.

La station offre une programmation variée qui est diffusée 24 heures par jour. Le jour, outre les émissions phares du matin et du retour, on peut entendre différents intervenants qui présentent des chroniques portant sur la littérature, la santé, la nutrition ou encore l’histoire. Une fois par mois, la mairesse de Saint-Rémi, Sylvie Gagnon-Breton, prend le micro pour résumer ce qui s’est dit lors de la dernière assemblée du conseil municipal.

Tout au long de la soirée et de la nuit, on diffuse de la musique tant francophone qu’anglophone. Le samedi, la musique rétro est à l’honneur, tandis que le dimanche, on laisse la place au country et à la musique latine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires