Marche pour l’Alzheimer: invitation à rouler deux kilomètres en fauteuil roulant

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Marche pour l’Alzheimer: invitation à rouler deux kilomètres en fauteuil roulant
Alexandre et Ilana Dupont ajouteraient bien quelques heures de plus à leurs journées pour concilier travail

ÉVÉNEMENT – Le couple d’athlètes paralympiques Alexandre et Ilana Dupont invite la population à un défi bien particulier au profit de la Société Alzheimer Haut-Richelieu. Le dimanche 28 mai, il sera possible de participer à la Marche pour l’Alzheimer en fauteuil roulant sur un parcours de deux kilomètres autour du parc Beaulieu, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Comme bien d’autres maladies, l’Alzheimer a des répercussions sur la mobilité des personnes atteintes. Plusieurs d’entre elles se retrouvent en fauteuil roulant; un grand défi pour ceux et celles qui se sont toujours déplacés sur leurs deux jambes.

L’idée derrière ce défi original est de comprendre, le temps d’une marche, la réalité des gens en fauteuil roulant, qu’ils aient l’Alzheimer ou non.

La Société Alzheimer en mettra à la disposition des personnes inscrites au défi le jour de l’événement. Des membres de L’Envol du Haut-Richelieu seront aussi présents pour donner des consignes de base sur les déplacements sécuritaires.

Persévérance

La Société Alzheimer Haut-Richelieu ne pouvait pas trouver de meilleurs porte-parole pour ce défi que ce couple de Saint-Georges-de-Clarenceville.

L’apitoiement, les deux jeunes parents ne connaissent pas.

«Ta carrière de funambule a peut-être pris le bord, mais tu es encore capable d’aller prendre une marche dans le parc», illustre l’athlète pince-sans-rire.

Ilana Dupont a perdu l’usage de ses jambes à la suite d’une chute à cheval, en 2000. Alexandre Dupont s’est quant à lui fait amputer une jambe lors d’un accident survenu en 2003.

Depuis, les deux se dévouent corps et âme sur la piste d’athlétisme. Ilana est une spécialiste du sprint. Sur son fauteuil, Alexandre court de plus longues distances et s’est récemment découvert une passion pour les marathons.

Son épouse et lui ajouteraient bien quelques heures de plus à leurs journées pour concilier travail, famille et entraînement.

«Nous vivons dans un chaos organisé», explique Alexandre Dupont. Réglé au quart de tour, sommes-nous tenté d’ajouter.

Routine

Dès 6h, toute la famille est debout pour le déjeuner. Ilana reconduit sa fille à la garderie à 8h avant de débuter sa journée de travail avec son mari.

On soupe tôt chez les Dupont, car la journée est loin d’être terminée. Le père d’Alexandre, qui habite au dernier étage de la maison, reçoit sa petite-fille tous les jours pour un biscuit et un verre de lait. Suivent le bain quotidien et le coucher à 19h30.

La routine familiale complétée, le couple passe deux ou trois heures au sous-sol transformé en centre d’entraînement.

«Ça résume notre vie à part de tous les voyages que nous faisons pour des compétitions», dit M. Dupont.

Le jour de la Marche pour l’Alzheimer, ils seront en Suisse pour se qualifier aux championnats mondiaux d’athlétisme. Ce grand rassemblement se déroulera cet été, dans le stade de Londres, où Alexandre a participé aux Jeux paralympiques de 2012.

Optimisme

Oui, convient M. Dupont, la maladie d’Alzheimer a des conséquences dramatiques. En revanche, rien n’empêche de profiter des bons moments. Les petites joies quotidiennes agiront comme un baume sur les journées où on broie du noir.

L’objectif

150 000 $

La Marche pour l’Alzheimer de Saint-Jean-sur-Richelieu a pour objectif d’amasser 150 000$. Pour s’inscrire, il suffit de remplir un formulaire d’inscription en ligne à l’adresse marchepourlalzheimer.ca.

Pour plus d’informations sur le défi en fauteuil roulant, il est possible de communiquer avec la Société Alzheimer Haut-Richelieu au 450 347-5500.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des