Le restaurant du Village à Sherrington ferme après 40 ans

Par Martine Veillette
Le restaurant du Village à Sherrington ferme après 40 ans
Le restaurant de la rue Saint-Patrice a reçu ses derniers clients le 26 mai.

Ouvert en 1977, le restaurant du Village à Sherrington est obligé de fermer ses portes parce qu’il ne respecte pas les normes du ministère de l’Environnement.

«Depuis janvier, nos tests d’eau sont bons, mais le ministère de l’Environnement ne les reconnaît pas. On a eu trois tests mauvais en 2010, 2012 et 2014, et il dit qu’on est trop à risque. Il m’oblige à investir 15 000$ pour un nouveau puits», affirme Maurice Boissy, le propriétaire.

Le restaurant a officiellement fermé le 26 mai.

M. Boissy précise investir près de 2000$ annuellement pour faire ces tests. «On n’a pas les moyens de payer pour tout ça», dit l’homme de 78 ans.

Le propriétaire devait léguer son restaurant à ses filles. Finalement, tout sera mis en vente y compris la maison familiale à même le commerce. Selon lui, les clients sont déçus, puisqu’il ne restera plus de restaurant pour déjeuner dans le village.

L’un d’eux a écrit une lettre au député d’Huntington, Stéphane Billette. Le client l’a publié sur sa page Facebook et elle a été partagée abondamment.

Christian Van Widen écrit que la fermeture du restaurant causera «la mort prochaine du village de Sherrington». Il précise que le commerce mettait en valeur les légumes de la région et qu’il était le dernier endroit où les gens se réunissaient. Il demande au député d’aider les propriétaires afin que le restaurant puisse rester ouvert. Il conclut en affirmant se «croiser les doigts pour un miracle».

La situation analysée

Le député Billette a mentionné au Coup d’œil avoir été informé de la situation récemment et avoir rencontré le propriétaire du restaurant et sa fille pour prendre conscience du dossier. Il précise ne pas avoir eu de demande d’aide financière de leur part.

Le député se désole pour la communauté. Il respecte les rapports réalisés par les experts du ministère de l’Environnement.  

«Quand il est question d’eau potable, les normes sont très rigoureuses et avec raison, puisqu’il s’agit de la santé des gens», soutient-il.

M. Billette a également rencontré la municipalité afin de voir si la problématique est généralisée ou non. Il mentionne que l’école a également des problèmes d’eau et les élèves doivent boire de l’eau embouteillée. La situation est présentement analysée.

«C’est arrivé dans d’autres municipalités et ils ont pris la décision de mettre un réseau d’aqueduc et d’égouts. Il est trop tôt pour dire pour Sherrington, mais c’est une hypothèse qui est évaluée», indique-t-il.

Le Coup d’œil attend un retour d’appel du ministère de l’Environnement et de la Ville.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des