Unique au Québec: les adultes apprendront à lire et à écrire à distance

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Unique au Québec: les adultes apprendront à lire et à écrire à distance
André Huberdeau, président de la Fondation pour l'alphabétisation et Jannie Rheault-Poirier, coordonnatrice d'Au Cœur des mots. (Photo : Coup d'oeil - Marc-André Couillard)

ACTUALITÉ – Au Cœur des Mots offre des services d’alphabétisation aux adultes. L’organisme situé à Lacolle a mis sur pied un projet unique au Québec: Alpha-Skype. Les apprenants de partout dans la région pourront dorénavant suivre une formation interactive à distance, grâce à la messagerie Skype.

Au Cœur des Mots a reçu une aide financière de 5000 $, le 29 mars, pour ce projet. Cette somme est remise dans le cadre d’un nouveau programme de bourse des Amis de la Fondation pour l’alphabétisation. Il s’agit du tout premier organisme de la province à en bénéficier.

Cet argent servira à acheter des ordinateurs portables qui seront prêtés aux apprenants. Certains d’entre eux pourront aussi obtenir un accès au web à l’aide d’une clef Internet qui leur sera prêtée. Le matériel pédagogique sera numérisé et la formation sera offerte par le biais de la messagerie Skype.

Loin

Cet organisme compte une cinquantaine de membres qui proviennent de partout sur le territoire de la MRC du Haut-Richelieu et même d’aussi loin que Saint-Michel ou Saint-Alexandre, qui se trouve à 45 minutes de Lacolle.

«Nous avons remarqué qu’il y a beaucoup de monde qui abandonnait la démarche parce qu’ils habitent loin, parce qu’ils n’ont pas d’auto ou pas d’argent pour l’essence, explique Jannie Rheault-Poirier, coordonnatrice de l’organisme Au Cœur des Mots. Avant, nous avions un point de service à Hemmingford, mais nous avons dû le fermer. Ces apprenants ne sont jamais revenus. Avec Alpha-Skype, nous pourrons à nouveau les rejoindre. Grâce à ce projet, nous allons recontacter cinq à six personnes et on pourrait en rejoindre jusqu’à 15.»

Grâce à cette méthode, l’organisme parviendra aussi à impliquer les familles, qui auront aussi accès à l’ordinateur. «Si un enfant voit son parent être formé à l’ordinateur, ça vient briser le cycle intergénérationnel de l’analphabétisme», pense Mme Rheault-Poirier.

Bourse

La Fondation pour l’alphabétisation a mis sur pied ce programme pour permettre de diffuser à l’échelle du Québec, des initiatives intéressantes qui naissent parfois dans des régions plus isolées.

Plusieurs dizaines de projets ont été soumis dans le cadre de ce nouveau programme, mais c’est celui d’Au cœur des mots qui a été retenu.

«Votre projet tient compte des caractéristiques de votre région qui est immense, explique André Huberdeau, président de la Fondation pour l’alphabétisation. Vous avez trouvé un moyen technologique et intéressant de diffuser vos connaissances. Votre projet est magnifique.»

«Ça ne s’est jamais fait en alphabétisation, indique Slimane Saidj, chef de services à la Fondation pour l’alphabétisation. La difficulté des gens en région à obtenir des services, j’entends ça tous les jours. Ce projet est novateur parce qu’il va rejoindre les personnes qui ne peuvent pas se déplacer par un moyen technologique. Sa force, c’est qu’il est transférable et pérenne, grâce aux portables et aux clefs Internet qui sont prêtées.»

Analphabétisme

Selon M. Huberdeau, la difficulté à lire et à écrire qu’éprouvent bon nombre de Québécois représente un véritable problème de société.

«En 2018, si on a de la difficulté à lire et à écrire, on est en sérieuse difficulté, dit-il. Aujourd’hui, on n’a pas le choix. Ce n’est pas juste une question de culture. Ça permet d’être capable de travailler.»

Les causes de l’analphabétisme sont multiples, mais le décrochage scolaire et la pauvreté y contribuent certainement.

«Même des gens qui ont un diplôme du secondaire perdent leur habileté à lire et à écrire s’ils ne le pratiquent pas, après avoir intégré le marché du travail, indique M. Saidj. Le secteur manufacturier est très touché par ça.»

«Environ 50 % des gens au Québec ont de la difficulté à lire et à écrire. C’est énorme. En 2018, on ne peut pas imaginer ça, mais c’est le cas.»

André Huberdeau, président de la Fondation pour l’alphabétisation

À propos d’Au Cœur des Mots

Cet organisme a vu le jour en 1986. Sa mission est de fournir un accès gratuit à une formation de base en lecture et en écriture.

Les services y sont offerts aux personnes âgées de 16 ans et plus, du lundi au jeudi, de 9 h à 15 h, de manière individuelle.

«On les prend quand ils viennent, précise Mme Rheault-Poirire. On ne veut pas que ce soit contraignant pour eux. Si le contexte scolaire n’a pas fonctionné, on ne veut pas reproduire la même chose.»

En plus de l’alphabétisation, l’organisme offre aussi des cours de francisation, une formation de base en informatique et en nouvelles technologies, comme les téléphones intelligents et une aide à la rédaction de documents, comme des CV, des formulaires ou des lettres.

Pour obtenir plus d’information, il suffit de contacter l’organisme au 450 246-4131 ou de se rendre directement sur place au 12, rue Sainte-Marie, à Lacolle.

L’analphabétisme en chiffres

1 sur 5

Un Québécois sur cinq, âgé de 16 à 65 ans, éprouve des difficultés majeures en lecture

1 000 000

Un million d’adultes sont analphabètes au Québec.

Source: Fondation pour l’alphabétisation

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Francine DumasCéline Labrie Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Céline Labrie
Invité
Céline Labrie

Besoin d’aide d’une orthopédagogue à la retraite avec des moments de disponibilités ?

Francine Dumas
Invité
Francine Dumas

Vraiment fantastique