Investissement majeur à Hemmingford: 12 M$ pour la construction de serres de culture de cannabis

Photo de Jacques Larochelle
Par Jacques Larochelle
Investissement majeur à Hemmingford: 12 M$ pour la construction de serres de culture de cannabis
Une serre typique pour la production de cannabis médicinal. (Photo : gracieuseté)

Un texte de Jacques Larochelle

Économie – La compagnie Matica Enterprises de Toronto va construire un million de pieds carrés de serres à Hemmingford Canton, destinées à la production de marijuana médicinale. La première phase du projet, qui commence ces jours-ci, consiste en la construction, au coût de 12 M$, de 200 000 pieds carrés de serres sur une superficie de cinq acres, sur une propriété qui compte 181 acres.

Achetée par Matica, cette terre se trouve sur le chemin Back Bush, entre la route 219 et le Rang 3. Il s’agit en fait de l’ancien Verger Gravel.

La compagnie a reçu l’appui de la municipalité de Hemmingford Canton qui s’est montrée favorable au projet et très coopérative. Le maire, Paul Viau, a indiqué qu’il était le bienvenu puisque le cannabis sera légal dans les prochains mois et que Matica a un excellent projet. Pour l’instant, ce sera de la marijuana médicinale, mais la production de cannabis récréatif pourrait venir plus tard.

La loi légalisant le cannabis au Canada a été adoptée par la Chambre des Communes le 18 juin. Il sera permis de consommer de la marijuana à des fins récréatives à compter du 17 octobre.

Boom au Canada

Matica dit avoir choisi Hemmingford Canton, car elle a un microclimat idéal pour la culture, que l’accès à l’eau souterraine et à une ligne électrique de 600 ampères est facilement disponible, que c’est à proximité de Montréal, et que le prix des terrains est raisonnable. Les serres vont mesurer 100 pieds de long par 42 pieds de large. Dans les prochaines semaines, le terrain sera aménagé et on prévoit qu’au moins 25 serres seront construites d’ici à la fin d’octobre. Si le projet se réalise au complet, on ne parle de rien de moins que 250 serres!

Matica était d’autant plus intéressée à se lancer dans la production de cannabis au Québec qu’il n’y a que six entreprises qui ont des permis de production de Santé Canada dans la province contre 59 en Ontario. Le potentiel du marché est donc très important. Au total, un peu plus de 100 permis de production de cannabis médicinal ont été délivrés jusqu’à maintenant pour l’ensemble du pays.

Les 12 M$ de la première phase du projet, qui permettra la création d’une cinquantaine d’emplois à temps plein et à temps partiel, ne sont qu’un début. Le personnel sera recruté principalement dans les écoles d’agriculture.

Pour l’instant, l’investissement est modeste, car des projets déjà connus, comme celui de la compagnie MYM Nutraceuticals à Weedon au Québec, sont évalués à 200 millions $ pour une superficie de production de 1,5 million de pieds carrés. L’entreprise parle de créer plus de 400 emplois.

De son côté, Hydropothicaire, déjà établie à Gatineau, annonçait en décembre dernier vouloir investir 80 millions $ pour ajouter une nouvelle serre de un million de pieds carrés et devenir le plus gros producteur de cannabis au Canada d’ici trois ans.

Le président de Matica Enterprises, Boris Ziger, et le directeur financier, George Brown, sur le terrain du chemin Back Bush qui verra bientôt la construction de dizaines de serres pour la culture de cannabis médicinal.

Entreprise en transformation

Matica est une entreprise qui a longtemps œuvré dans l’exploration minière. Elle s’est maintenant redéployée dans la production de cannabis, un domaine où elle veut se tailler une place importante.

Le 22 mars, elle indiquait avoir pris une participation de deux millions de dollars dans l’entreprise Yunify Natural Technologies, une société établie à Saint-Hubert et spécialisée dans le développement de produits comme des crèmes et des baumes pour la peau, de produits nutraceutiques (fabriqués à partir de substances alimentaires, comme les capsules d’aillicine qui proviennent de l’ail), et de nutriments pour les plantes. Elle a une expertise dans l’extraction des substances du cannabis pour utilisation médicale notamment.

Matica va vendre sa production à Yunify, qui va construire de nouveaux laboratoires sur la propriété de Hemmingford Canton ou dans les environs, pour des fins de transformation. Et c’est Matica qui, grâce à son permis de Santé Canada, va vendre les produits ainsi fabriqués.

Quelques mois plus tôt, Matica avait pris une participation de 70 % dans la compagnie RoyalMax Biotechnology Canada, qui a un centre de production de 10 000 pieds carrés à Dorval. La rénovation récente du bâtiment permettra de cultiver du cannabis médicinal.

Selon les derniers renseignements financiers disponibles, Matica Enterprises a une capitalisation boursière de 57 M$. La compagnie affirme être en excellente santé financière et très bien placée pour prendre un rôle de leader dans la production de cannabis médicinal et des dérivés de marijuana au Canada. Le projet à Hemmingford Canton sera donc très intéressant à suivre.

Partager cet article

13
Laisser un commentaire

avatar
4 Comment threads
9 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
MarkLucMarc-André CouillardDavefrancine roy Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
André
Invité
André

les usine de cannabis médical pousse comme des champignon mais la vrais raison ce pour le récréatif. c’es vraiment ridicule de voir les prétexte qui se donne pour faire de l’argent

IR
Invité
IR

Votre commentaire démontre clairement un manque de discernement et un manque d’information, certes qqes uns ne sont peut-être pas bien intentionnés mais le marché existe et on doit être sélectif. Avez-vous manqué ou ignoré l’essor ou N’avez-vous pas cashé in sur vos transactions. Prétexte? Pas trop à craindre de ce côté, les mauvais vont se faire prendre et disparaître éventuellement, les agences gouvernementales vont porter une attention très particulière pour contrer les abus. En vous lisant vous proclamez un avis défaitiste alors que toute personne ayant un minimum de connaissance reconnaîtra que vous n’avez pas l’expertise ou connaissance scientifique et… Read more »

france
Invité
france

Bonjour! comment faire pour donner son nom pour travailler aux serres ? merci

francine roy
Invité
francine roy

ou on peut donner notre nom pour travailler dans les serres

luc
Invité
luc

C est rendu ou la construction à hemmingford ??

Marc-André Couillard
Admin

Nous allons faire le suivi. Merci.

Marc-André Couillard
Admin

Après vérification auprès du maire, Paul Viau, il semble que les seuls travaux effectués jusqu’à présent sont des travaux de nivelage du terrain. L’entreprise n’a pas encore déposé de demande de permis de construction, mais cela ne devrait pas tarder, pense M. Viau.

Dave
Invité
Dave

Ont il commence a construire

Marc-André Couillard
Admin

Non, pas encore.

Mark
Invité
Mark

Hi ,are you able to confirm if the construction project got required permits or if there is a contractor in place ? This project seems to have some type of problems .Any idea what is causing the delays? any info will be greatly appreciated

Mark
Invité
Mark

Bonjour, pouvez-vous confirmer si le projet de construction a obtenu les permis requis ou s’il y a un entrepreneur en place? Ce projet semble avoir quelques problèmes. Une idée de ce qui cause le retard? Toute information sera grandement appréciée
Je vous remercie

Luc
Invité
Luc

Merci

Luc
Invité
Luc

Sa bouge pas fort depuis 5 mois 🤨