Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix: ouverture de la Garderie Île-aux-Noix

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix: ouverture de la Garderie Île-aux-Noix
La Garderie Île-aux-Noix a accueilli ses premiers enfants à la fin du mois d'août. (Photo : Coup d'oeil - Marc-André Couillard)

ÉDUCATION – La toute nouvelle Garderie Île-aux-Noix, située à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, accueille ses premiers enfants. Destiné aux jeunes de 0 à 5 ans, l’établissement compte 60 places, dont plusieurs n’ont pas encore été comblées. Une chance à saisir pour les familles de la région.

Élus municipaux et membres du personnel de la garderie étaient réunis, le 11 septembre, pour inaugurer la garderie, qui emploiera une quinzaine de personnes lorsqu’elle sera à pleine capacité.

La garderie a obtenu son permis du ministère de la Famille le 15 août et accueilli ses premiers enfants à la fin août. Un deuxième groupe de poupons (moins de 18 mois) sera formé au début du mois d’octobre. Deux places sont encore disponibles dans ce groupe d’âge.

Un troisième groupe d’enfants de 18 mois et plus ouvrira le 24 septembre et l’équipe de la garderie est à former un quatrième groupe, en fonction des inscriptions.

La Garderie Île-aux-Noix offre un service éducation à temps complet (cinq jours par semaine) et à temps partiel (deux ou trois jours par semaine).

Visite

Nous avons visité les lieux en compagnie du président du conseil d’administration (CA) de la garderie, Marko Savor.

À l’entrée, on retrouve une aire d’accueil où les enfants déposent leurs effets. C’est aussi au rez-de-chaussée que se situent les deux locaux destinés aux deux groupes de cinq poupons de moins de 18 mois.

Au deuxième étage se trouvent cinq locaux pouvant accueillir des groupes de huit enfants de 18 mois à 5 ans. Les espaces sont vastes et éclairés. Le mobilier est coloré et les étagères sont bien garnies de jouets.

La garderie compte aussi un local dédié à la psycho-motricité. Chaque semaine, les enfants pourront bénéficier de la visite d’un kinésiologue.

Un autre local permet d’accueillir des professionnels qui pourront offrir leurs services, comme une infirmière, une technicienne en éducation spécialisée ou encore une orthophoniste.

La cour extérieure est aussi joliment aménagée, avec une section réservée aux poupons, et une autre aux enfants plus âgés.

Les locaux sont vastes et bien éclairés.

Programme

La Garderie Île-aux-Noix collabore avec l’École Trilingue Vision Saint-Jean, dont M. Savor est un membre fondateur.

«La collaboration prévoit dans un premier temps de faciliter l’accès à l’École aux parents de la région, précise M. Savor. Des exemples de mesures d’accessibilité envisagées pourraient inclure des activités parascolaires dans les locaux adjacents à la garderie ainsi que l’organisation d’un transport collectif ou scolaire.»

Des ateliers de science, de sport ou d’art pourraient ainsi être offerts aux enfants de 5 à 12 ans, le soir et les fins de semaine, dans un contexte d’immersion linguistique (anglais, espagnol, français), dans les locaux de la garderie, au courant de l’année 2018-2019.

On le voit par la réaction des enfants et des parents que ce projet avait sa place.

Marko Savor, président du CA de la garderie

Réaction

Cette garderie représente un attrait pour de futures familles qui pourraient choisir de s’établir à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, estime le maire, Claude Leroux. Il a tenu à remercier toute l’équipe qui a travaillé pour que ce projet se réalise.

«On doit être fier d’avoir cette garderie à Saint-Paul, dit M. Leroux. Ça fait trois ans que le conseil municipal travaille sur ce projet. Nous avons vendu le terrain au promoteur et nous avons remis l’argent à la garderie. On a aussi donné un prêt de 335 000 $ sur cinq ans à la garderie, pour partir.»

 

M. Leroux rappelle que les employés des marinas de sa municipalité cherchent des garderies, sans compter l’entreprise Le Centre du camion Gamache, qui emploie environ 200 personnes.

«En assurant un service de garde de proximité et un programme éducatif complet, nous sommes tous convaincus de notre contribution à l’attrait de la région pour les jeunes familles et de notre complémentarité avec les autres services aux familles, pense M. Savor, qui a lui aussi tenu à remercier toutes les personnes impliquées dans ce projet. Le conseil d’administration de la Garderie est particulièrement fier du résultat de ce travail de collaboration avec la municipalité.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des