Est-ce que Tesla va survivre à l’offensive massive des grands constructeurs ?

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Est-ce que Tesla va survivre à l’offensive massive des grands constructeurs ?

Il faut donner ce qui revient à Elon Musk, Il a su avant tout le monde voir le potentiel de la voiture électrique et l’a exploité à fond. Mais la clé du succès de Tesla jusqu’à présent provient des larges subventions gouvernementales et privées et une concurrence limitée, voire nulle, de la part des autres grands constructeurs. Jusqu’à ce que la Chevrolet Bolt soit dotée de 400 km d’autonomie, le maximum de toutes les autres voitures électriques était à peine de 150 km. Maintenant, il semble que la concurrence pour les acheteurs de voitures électriques se développe avec plusieurs véhicules de luxe bien conçus provenant de fabricants bien financés qui se dirigent vers les concessionnaires à travers le pays.

Audi, Mercedes et Jaguar, Hyundai, Kia, Nissan lancent tous des véhicules qui vont créer une réelle concurrence pour Tesla. Et cela se produit au moment ou les incitatifs fiscaux fédéraux commencent à réduire pour Tesla, qui a atteint le seuil des 200 000 ventes où les crédits fédéraux pour les VE commencent à disparaître. L’offre pour le consommateur va être plus abondante dans la prochaine année et moins chère que Tesla. Les consommateurs sont-ils plus intéressés par les voitures électriques lorsqu’elles sont disponibles auprès d’un concessionnaire établi ? Et maintenant que les voitures seront disponibles auprès de marques de luxe telles que Audi et Mercedes, en plus de Nissan et Chevrolet, cela mettra-t-il Tesla dans une situation délicate ? Au Québec il y a un intérêt pour le véhicule électrique. Jusqu’à présent, une grande partie de l’activité entourant les véhicules électriques était clairement motivée par les gouvernements, grâce à une combinaison de réglementations et d’incitations. Il seront intéressant de voir la chute des ventes de véhicules électriques en Ontario suite à l’abandon des subventions du gouvernement Ford le 10 septembre dernier . Et avec peu de choix, il était difficile de déterminer la taille réelle du marché de consommation.

Maintenant, il semble que les véhicules électriques sont sur le point de devenir une option plus traditionnelle. Reste à savoir si les consommateurs sont aussi intéressés par les véhicules électriques que les gouvernements. Aurons-nous toujours besoin d’incitatifs pour faire l’achat d’un véhicule électrique ou si l’industrie du VE peut fleurir sans l’aide de support financier des gouvernements. Chose certaine, Tesla va tester la solidité de sa structure dans la prochaine année.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des