MRC des Jardins-de-Napierville: la population franchit le cap des 30 000 habitants

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
MRC des Jardins-de-Napierville: la population franchit le cap des 30 000 habitants
La population est en hausse dans 10 des 11 municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville en 2019, par rapport à 2018. (Photo : Depositphotos)

ACTUALITÉ – La MRC des Jardins-de-Napierville compte 30 253 habitants en 2019, selon le plus récent décret de population du gouvernement du Québec . Cela représente une hausse de 5,6 % par rapport à 2018, alors que la MRC comptait 28 642 résidents.

Ce dénombrement est basé sur des estimations faites par l’Institut de la statistique du Québec en date du 1er juillet 2018. Ces données servent pour l’application des lois et des règlements ainsi que pour la gestion des programmes gouvernementaux.

On y apprend que la population est en hausse dans 10 des 11 municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville en 2018, par rapport à 2017.

Seul le village de Hemmingford est en perte de vitesse, sa population passant de 835 habitants en 2018, à 774 en 2019, ce qui représente une baisse de 7,3 %.

C’est Saint-Rémi, avec ses 8660 habitants, qui est la plus populeuse, suivie de Napierville, avec 4059 résidents et de Saint-Michel et ses 3455 citoyens.

Le village de Hemmingford ferme la marche avec 774 résidents.

Hausse

Toute proportion gardée, c’est à Sherrington que le bond a été le plus important, sa population passant de 2071 personnes en 2018, à 2370 en 2019, en hausse de 14,4 %.

Sherrington est suivie par Sainte-Clotilde avec une hausse de 9,6 %, son nombre de résidents passant de 2058 à 2256. Vient ensuite Napierville, qui fait un gain de 9,3 % en franchissant le seuil des 4000 habitants, sa population passant de 3712 en 2018, à 4059 en 2019.

D’ailleurs, dans l’absolu, c’est Napierville qui a accueilli le plus grand nombre de nouveaux habitants en 2019, soit 347. Suivent Sherrington (+ 299 habitants) et Saint-Michel (+272 résidents).

Haut-Richelieu

Dans la MRC voisine du Haut-Richelieu, la population est en hausse dans cinq des six municipalités qui se trouvent sur le territoire du Coup d’œil.

Parmi Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix, Saint-Blaise-sur-Richelieu, Noyan, Saint-Georges-de-Clarenceville, Saint-Valentin et Lacolle, seule la dernière a vu sa population diminuer cette année, passant de 2760 habitants en 2018, à 2693 en 2019, une baisse de 2,4 %.

Toute proportion gardée, c’est à Saint-Blaise que la population a le plus augmenté, passant de 1910 habitants en 2018, à 2070 en 2018, une hausse de 8,4 %.

De ces six municipalités, Lacolle reste la plus populeuse avec ses 2693 habitants. Elle est suivie de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix et ses 2085 résidents, et de Saint-Blaise, qui compte 2070 citoyens.

Saint-Valentin est la moins populeuse, avec ses 450 habitants.

Réaction

Le maire de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix ne manque pas d’arguments pour justifier la croissance de sa municipalité. En 12 mois, sa population est passée de 1974 à 2085 habitants. Il s’agit d’une quatrième hausse consécutive.

«C’est directement lié à notre programme d’accès à la propriété avec l’octroi de crédit de taxes, estime Claude Leroux. On a beaucoup de jeunes familles. La nouvelle garderie y est aussi pour quelque chose.»

On va travailler fort pour attirer des gens de l’extérieur chez nous.

-Claude Leroux, maire de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix

Il s’est construit une centaine de nouvelles résidences au cours des quatre dernières années à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix et il pourrait y en avoir autant d’ici quatre à cinq ans.

En parallèle de ces projets immobiliers, le maire mise sur l’implantation de nouveaux services pour répondre aux besoins de sa population, comme une pharmacie, un guichet, des restaurants et de petits commerces.

«Il y a encore de la place pour 400 maisons. Nous sommes seulement à 45 minutes de Montréal et à 18 minutes du terminus d’autobus de Saint-Jean.»

Nombre d’habitants en 2019 et la variation par rapport à 2018

  • Hemmingford (Village): 774 (-7,3 %)
  • Hemmingford (Canton): 1947 (+7,6 %)
  • Lacolle: 2693 (-2,4 %)
  • Napierville: 4059 (+9,3 %)
  • Noyan: 1447 (+6,6 %)
  • Saint-Bernard-de-Lacolle: 1551 (+4,6 %)
  • Saint-Blaise-sur-Richelieu: 2070 (+8,4 %)
  • Saint-Cyprien-de-Napierville: 1999 (+3,2 %)
  • Sainte-Clotilde-de-Châteauguay: 2256 (+9,6 %)
  • Saint-Édouard: 1365 (+0,4 %)
  • Saint-Georges-de-Clarenceville: 1162 (+5,5 %)
  • Saint-Jacques-le-Mineur: 1817 (+9,1 %)
  • Saint-Michel: 3455 (+8,5 %)
  • Saint-Patrice-de-Sherrington: 2370 (+14,4 %)
  • Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix: 2085 (+5,6 %)
  • Saint-Rémi: 8660 (+1,5 %)
  • Saint-Valentin: 450 (-2,0 %)

(Avec la collaboration de Marie-Josée Parent)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des