Commission scolaire des Grandes-Seigneuries: les écoles désormais dotées de détecteurs de monoxyde de carbone

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Commission scolaire des Grandes-Seigneuries: les écoles désormais dotées de détecteurs de monoxyde de carbone
La CSDGS a provisoirement installé des détecteurs de monoxyde de carbone de modèle Kidde 900-0828CA dans 47 de ses établissements. (Photo : gracieuseté)

ACTUALITÉ – À la suite de l’intoxication au monoxyde de carbone qui a affecté des élèves et du personnel de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, à Montréal, à la mi-janvier, la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) a rapidement installé des détecteurs de monoxyde dans les 47 établissements où un combustible est utilisé.

La CSDGS a procédé à l’installation de ces dispositifs entre le 21 janvier et le 19 février 2019.

En incluant le Centre de formation Compétence-de-la-Rive-Sud, qui avait déjà 24 de ces détecteurs, cela porte le nombre d’établissements de la CSDGS pourvus de ces appareils à 48.

Les détecteurs qui ont été installés ne sont pas de type institutionnel. Ils fonctionnent à pile et ont une durée de vie de dix ans. La CSDGS assure qu’ils sont inspectés régulièrement pour s’assurer de leur bon fonctionnement.

«Dans l’attente des indications que doit nous faire parvenir le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur au sujet des détecteurs de types institutionnels, nous avons procédé à l’acquisition de ces modèles, indique Hélène Dumais, responsable des communications à la CSDGS. Les modèles institutionnels, une fois installés, remplaceront ceux qui sont en place actuellement et seront reliés à notre centrale d’alarme.»

Mme Dumais assure que la CSDGS a le souci d’éliminer les éléments de combustion lors de travaux importants dans ses établissements ou dans ses nouvelles constructions.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des