Championnat canadien senior de curling: Daniel Bédard et son équipe terminent en 5e place

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Championnat canadien senior de curling: Daniel Bédard et son équipe terminent en 5e place
Daniel Bédard participait pour la première fois au championnat canadien senior de curling, qui est réservé aux 50 ans et plus. (Photo : gracieuseté – Curling Canada)

SPORT – Daniel Bédard est satisfait des performances de son équipe, qui représentait le Québec au Championnat canadien senior de curling, qui avait lieu du 22 au 28 mars, à Chiliwack, en Colombie-Britannique. Ils ont conclu leur tournoi au 5e rang parmi les 14 équipes participantes.

Son seul regret, c’est de ne pas avoir été en mesure de se classer parmi les quatre premières positions, qui donnaient accès à la ronde des médailles.

Pourtant, l’athlète de Lacolle et son équipe ont obtenu la même fiche que celles qui occupaient les 3e et 4e position, avec six victoires et quatre défaites, au terme de la ronde préliminaire.

«Nous avions la même fiche que l’Ontario et le Manitoba, qui ont fini 3e et 4e, mais ils regardent qui a battu qui, dans la ronde préliminaire, pour déterminer les positions, explique M. Bédard. Comme nous avions perdu contre l’Ontario et le Manitoba, on s’est retrouvés derrière eux. On a eu un beau tournoi, mais on est déçu d’avoir manqué la demi-finale. On finit quand même 5e au Canada!»

C’est finalement la Saskatchewan qui a mis la main sur la médaille d’or, après avoir remporté les 12 parties auxquelles l’équipe a participé, sans subir la défaite. Elle l’a emporté devant l’Ontario qui termine au 2e rang, suivie de l’Alberta, qui a gagné le bronze, en défaisant le Manitoba.

Performances

L’équipe de M. Bédard a livré de solides performances, même dans la défaite, notamment contre la Saskatchewan, qui a finalement remporté l’or.

«Nous avons eu un très bon match contre les deux équipes qui sont en finale, dont la Saskatchewan, qui avait une fiche de 11 victoires et aucune défaite avant de jouer la grande finale, raconte M. Bédard. Ça s’est décidé sur la dernière pierre, au dernier bout, après un jeu spectaculaire de leur capitaine. La partie la plus serrée qu’ils ont jouée, c’est contre nous. C’est certain qu’en remportant cette partie, on aurait assuré notre 4e position.»

On savait que ça allait être très corsé. C’était du curling de très haut niveau. Les parties se décidaient souvent à la dernière pierre.

Daniel Bédard

Autre fait d’honneur, ils ont battu l’Alberta lors de la ronde préliminaire. Cette équipe est la championne du monde en titre.

C’est une partie perdue contre l’équipe de Terre-Neuve, en début de tournoi, qui a miné leurs chances de faire les finales. «Ça nous a fait mal, parce qu’on gagne neuf fois sur dix contre eux, dit M. Bédard. Cette partie est venue nous hanter.»

Avenir

C’était la première année que cette équipe du Québec était éligible au championnat canadien senior, puisque trois des quatre joueurs viennent tout juste d’avoir 50 ans, qui est l’âge minimum requis pour jouer dans cette catégorie.

«Nous sommes quand même satisfaits. On est parmi les meilleures équipes du Canada, insiste M. Bédard. De plus, j’ai eu la chance de jouer contre des légendes, comme Al Hacker. C’est le Wayne Gretzky du curling. Il a déjà remporté le championnat mondial.»

La formation québécoise va recommencer à s’entraîner au mois de septembre et participer à quelques tournois en fin d’année 2019.

«J’espère que nous allons nous qualifier à nouveau pour retourner au championnat canadien l’an prochain», conclut M. Bédard.

À propose de Daniel Bédard

Il s’agissait d’une quatrième participation en carrière à un championnat canadien, pour Daniel Bédard. Il y a joué une première fois en 1999, à Vancouver, au sein d’une équipe mixte, qui était alors formée exclusivement de joueurs de Lacolle. Sa formation avait terminé la compétition en milieu de peloton, selon ses souvenirs.

  1. Bédard a aussi participé à deux autres championnats canadiens, mais à titre d’entraîneur de l’équipe masculine junior, en 2014 et en 2018.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des