Élection fédérale 2019: Hugues Laplante est le candidat du Parti conservateur dans Châteauguay-Lacolle

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Élection fédérale 2019: Hugues Laplante est le candidat du Parti conservateur dans Châteauguay-Lacolle
Hugues Laplante (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE – Hugues Laplante, un homme d’affaires de Sainte-Martine, a été choisi pour être le candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans la circonscription de Châteauguay-Lacolle, lors des prochaines élections fédérales qui auront lieu le 21 octobre.  

Marié et père de trois enfants, M. Laplante a fondé sa propre entreprise, Groupe Laplante Sécurité, en 2001. Il se spécialisait dans l’installation et systèmes de sécurité, comme des caméras de surveillance, des contrôles d’accès, tant pour le secteur résidentiel, commercial, qu’industriel. Parmi ses clients, il comptait notamment les Caisses Desjardins de Saint-Michel, Saint-Rémi, Napierville et Hemmingford.

En 2012, il a vendu son entreprise à une multinationale. Aujourd’hui, il agit à titre de directeur des ventes pour l’est du Canada, pour le compte d’un manufacturier québécois de systèmes de sécurité.

«Je suis très heureux d’avoir ce nouveau défi à relever, confie M. Laplante. On m’avait déjà sollicité dans le passé pour travailler en politique. En septembre 2018, j’ai croisé le député Luc Berthol [député conservateur du comté de Mégantic — L’Érable, ndlr], qui était en visite dans notre région. On a jasé tout bonnement et après 15 minutes, il m’a demandé si j’étais intéressé à faire de la politique. J’y pensais déjà. J’ai réfléchi et j’ai soumis ma candidature.»

Parti conservateur

C’est le programme conservateur qui a séduit M. Laplante. Il s’oppose à plusieurs décisions prises par le gouvernement libéral de Justin Trudeau. Il cite notamment la légalisation du cannabis, le résultat des négociations de l’accord de libre-échange avec les États-Unis et le contrôle des finances.

«Quand je vois le gouvernement dépenser à gauche et à droite, ça vient me chercher, dit-il. En tant qu’homme d’affaires, je sais qu’il est important de tenir les guides serrées.»

Au lieu de chialer, j’ai décidé d’embarquer dans le bateau pour changer les choses moi-même.

-Hugues Laplante, candidat du Parti conservateur dans Châteauguay-Lacolle

M. Laplante explique avoir eu des allégeances pour le Bloc québécois il y a quelques années, mais il ne voyait plus d’avenir pour ce parti.

«J’aime beaucoup ma province et le Parti conservateur est le parti fédéraliste qui est le plus nationaliste, pense M. Laplante. Le parti veut nommer un ministre responsable du Québec et il veut donner plus de pouvoir à la province en ce qui concerne l’immigration.»

Programme

S’il est élu, M. Laplante entend se consacrer à deux principaux dossiers: la protection de la frontière et l’agriculture.

«Les dépenses sont épouvantables au Québec avec l’entrée de 36 000 immigrants. Je veux aller consulter sur le terrain et voir ce qui peut être fait. Je ne dis pas qu’il faut fermer les frontières, mais le parti veut donner plus d’autonomie aux provinces en matière d’immigration et je veux travailler en équipe avec Claire Isabelle de la Coalition avenir Québec.»

En ce qui concerne l’agriculture, M. Laplante se porte à la défense de la gestion de l’offre et il déplore les concessions que le gouvernement Trudeau a faites lors de la renégociation de l’accord de libre-échange avec nos voisins du sud.

«Les libéraux ont laissé tomber les agriculteurs au niveau de la gestion de l’offre, déplore-t-il. Le Pari conservateur a toujours défendu les intérêts des agriculteurs, les maraîchers comme les producteurs laitiers, et ça va être un gros enjeu pour moi.»

À propos du comté fédéral de Châteauguay-Lacolle

  • Cette circonscription comprend notamment 9 des 11 municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville. En effet, seuls le canton et le village de Hemmingford en sont exclus. Ils font plutôt partie du comté voisin de Salaberry-Suroît.
  • Présentement, la députée qui représente cette circonscription à la Chambre des communes est Brenda Shanahan, du Parti libéral du Canada.
  • Ce comté a une superficie de 940 km2 et compte 76 129 électeurs.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des