Saint-Jacques-le-Mineur et Saint-Blaise: fin du service au comptoir à la Caisse des Seigneuries de la frontière

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Saint-Jacques-le-Mineur et Saint-Blaise: fin du service au comptoir à la Caisse des Seigneuries de la frontière
(Photo : Coup d'oeil - Archives)

ACTUALITÉ – La Caisse Desjardins des Seigneuries de la frontière a présenté ses résultats financiers de l’année 2018 à ses membres, lors de sa 9e assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 16 avril. Le conseil d’administration a aussi pris la décision de fermer les comptoirs de service à Saint-Jacques-le-Mineur et à Saint-Blaise.

En 2018, à la Caisse des Seigneuries de la frontière, 95,6 % des transactions ont été réalisées en mode autonome, contre 4,4 % aux comptoirs-caissiers, selon les données fournies par la Caisse.

Pour cette raison, le conseil d’administration a décidé de cesser les services de comptoirs-caissiers aux centres de services de Saint-Jacques-le-Mineur et de Saint-Blaise. Les guichets automatiques resteront toutefois en place. À compter du 20 décembre 2019, de nouveaux guichets automatiques permettront aux membres de réaliser leurs transactions de façon autonome sur les lieux.

«Soyez assurés que nous accompagnerons nos membres concernés par ces changements et que nous leur proposerons des facilités et des moyens adaptés à leur situation», précise M. Pierre Savard, directeur général de la Caisse.

Des changements seront aussi apportés au centre de service de Hemmingford, où l’espace sera réduit de 3400 pc à 1600 pc. Ces travaux sont prévus à l’automne 2019. Une offre de service complète sera toutefois déployée dans ces nouveaux espaces.

De plus, dès la mi-novembre, tous les guichets automatiques seront modifiés pour faire place à la nouvelle génération des guichets automatiques, une version tactile, encore plus performante et plus facile d’utilisation et avec de nouvelles fonctionnalités.

Exercice

Au terme de l’exercice 2018, la Caisse Desjardins des Seigneuries de la frontière affiche des revenus d’exploitation de 23,7 M$, en hausse de 9,1 % par rapport à ceux de 2017.

Son volume d’affaires a augmenté de 5,09 %, pour s’établir à 1,4 G$.

Ses excédents d’exploitation avant ristournes aux membres atteignent 5,2 M$, soit une croissance de 4,4 %.

Engagement

La Caisse a aussi retourné 124 085 $ à ses membres et à la collectivité, soit 38 284 $ sous forme de commandites et de dons et 85 801 $ par l’entremise de son Fonds d’aide au développement du milieu.

La Caisse a aussi procédé au tirage de deux bourses d’études de 1000 $, lors de cette assemblée. Les récipiendaires sont Ariane Pinsonneault et Mathilde Laflamme.

Grâce à son Fonds de 100 M$, Desjardins soutient des initiatives en lien avec sa mission socioéconomique. Ce Fonds a permis à la Caisse de remettre un montant 125 000 $ pour la construction d’une usine d’élevage de mouches roses, à Sherrington, qui permettent de réduire l’utilisation de pesticide en agriculture.

En 2019, la Caisse procédera au versement de ristournes totalisant 1 107 662 $, dont un dépôt de 50 000 $ dans son Fonds d’aide au développement du milieu.

L’année 2018 de la Caisse des Seigneuries de la frontière en chiffres

  • 17 092 membres;
  • Volume d’affaires de 1,4 G$;
  • Revenus d’exploitation de 23,7 M$;
  • Portefeuille de prêts de 584,6 M$;
  • Excédents d’exploitation de 5,2 M$
  • Actif global de 670 M$.
Isabelle Bourgeois, présidente du conseil d’administration de la Caisse, Mélanie Roy, conseillère Finances personnelles – jeunesse à la Caisse, Ariane Pinsonneault et Mathilde Laflamme, gagnantes d’une bourse d’études, ainsi que Pierre Savard, directeur général de la Caisse.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des