Défi Osentreprendre: deux entreprises de Sherrington remportent le volet Création d’entreprise

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Défi Osentreprendre: deux entreprises de Sherrington remportent le volet Création d’entreprise
Cassandra Shamshoum, agente de développement économique en démarrage d'entreprise du CLD des Jardins-de-Napierville et Guillaume Verner, de l'entreprise Équipements Vegtech. (Photo : gracieuseté)

ACUTALITÉ – Deux jeunes entrepreneurs de Sherrington, Guillaume Verner, fondateur d’Équipements Vegtech, et Michael Zhao, fondateur de Z Nexus, ont remporté le Défi Osentreprendre à l’échelon local, volet Création d’entreprise. Ils accèdent ainsi à la finale régionale, dont les gagnants seront annoncés le 24 avril. Les lauréats régionaux seront ensuite invités à participer au gala national qui aura lieu au Palais Montcalm à Québec, le 12 juin.

Détenteur d’un diplôme en génie mécanique de l’École de technologie supérieure (ETS), Guillaume Verner a grandi sur une ferme maraîchère, où il a acquis de l’expérience.

«Quand j’étais jeune, je travaillais déjà le métal, dit-il. C’est là que j’ai compris que j’avais une passion pour ça.»

Il a aussi été formé au Centre d’entrepreneurship technologique de l’ETS. «C’est un incubateur en démarrage d’entreprise, explique-t-il. C’est une formation pour les startups spécialisées dans les technologies.»

En octobre 2018, il a mis sur pied son entreprise, Équipements Vegtech, spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements agricoles, principalement dans le secteur maraîcher.

«Mon objectif, à long terme, c’est d’amener l’automatisation et la robotisation au champ, dit-il. Des tâches complexes pourraient être exécutées par des robots, autant en usine qu’au champ. Mais pour l’instant, je me concentre sur la fabrication d’équipements sur mesure en fonction des besoins des clients qui ont un problème au champ ou qui veulent augmenter la cadence dans l’exécution d’une tâche.»

Seul actionnaire de son entreprise, M. Verner reçoit l’aide de ses deux frères au niveau de la production et il compte embaucher des stagiaires cet été.

«Je suis à la recherche d’associés pour m’aider à développer mon entreprise, précise-t-il. Je cherche aussi des partenaires qui m’aideraient à développer des machines dont ils auraient besoin.»

Il est possible de joindre M. Verner par le biais de la page Facebook Vegtech.

Z Nexus

Né en Chine, Michael Zhao s’est d’abord installé en Californie, en 2006, avant d’emménager à Sherrington, en 2014.

Étudiant en biochimie à l’Université Concordia, M. Zhao a fondé Z Nexus, à la fin de 2018. Son entreprise permet d’aider des gens à démarrer leur propre boutique virtuelle de vente d’articles de décoration intérieure. Ces produits haut de gamme, principalement des coussins, des tapis et des tapisseries brodées, sont faits à la main et sont uniques. Impossible de les trouver dans les grandes surfaces, ni même sur le Web.

M. Zhao a de nombreux contacts avec des manufacturiers en Chine, qui conçoivent ces produits. «On a nos propres designers, dit-il. Chacun de ces travailleurs est un véritable artiste. C’est <@Ri>Made in China<@$p>, mais ce n’est pas fait avec des produits chinois. Ces artisans ont pris la relève de ce qui se faisait traditionnellement en France.» Ces créations, comme les tapisseries, se vendent de 5000 $ jusqu’à 100 000 $ chacune.

Son projet consiste à trouver 20 partenaires d’affaires qui n’ont pas un sou à investir. Chacun opèrera sa propre boutique en ligne, sans avoir à se soucier de trouver des fournisseurs pour les produits qu’ils vendent. C’est M. Zhao qui, grâce à ses contacts, s’occupe de l’approvisionnement. En contrepartie, l’entreprise Z Nexus possède 51 % des parts et touche 51 % des profits de ces boutiques.

Trois partenaires de l’entreprise Z Nexus. Au centre, Michael Zhao, de Sherrington, entouré de Joy Evendeen et Matt Kocherha.

«Les partenaires fixent leurs propres prix et ils décident de la marge profit qu’ils veulent faire, précise M. Zhao. Pour la première année, je m’attends à ce que de trois à cinq d’entre eux atteignent des ventes de 50 000 $. Avec un taux de profit de 50 %, il leur revient environ 25 % de profit net.»

Cette idée lui est venue après avoir démarré ce type de boutique en ligne avec sa mère, à leur arrivée aux États-Unis. «Moi j’avais 12 ans et ma mère ne parlait pas anglais, raconte M. Zhao. Après deux ans, nos ventes ont atteint 200 000 $. Ce n’est pas très compliqué. Presque tout le monde peut le faire. »

Il est possible de joindre M. Zhao par courriel à l’adresse xinkaizhao@gmail.com. Il est aussi possible de visiter le site Internet znexus.mypressonline.com.

Haut-Richelieu

La ferme du Milieu, située à Saint-Georges-de-Clarenceville, a aussi été sélectionnée au niveau local, dans la MRC du Haut-Richelieu, pour le volet Création d’entreprise.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des