Chevrolet Blazer 2019 – Chercher la niche

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Chevrolet Blazer 2019 – Chercher la niche

San Diego- Californie. Maintenant qu’il est de notoriété publique que les VUS continuent de plaire à une large clientèle, les constructeurs automobiles s’assurent ne ne laisser aucun espace vide en retournant chaque pierre dans ce monde des multisegents pour être certain que personne n’a été laissé pour compte. C’est un peu le but de l’exercice avec le nouveau Blazer. Il s’inscrit dans un segment très étroit d’un multisegment à cinq places qui se situent entre un modèle compact comme l’Equinox et l’intermédiaire plus grand comme le Traverse, une niche très étroite qui a pour seul concurrent le Ford Edge et le Nissan Murano.

Un autre genre de Blazer

Ce nouveau Blazer ramène un nom qui est né en 1969 sous une forme de gros camion à moteur V8, le K5. Nous sommes très loin de cette époque. Le nouveau Blazer n’est pas construit sur un châssis à échelle comme son ancêtre, mais repose sur la même plate-forme que la GMC Acadia et Cadillac XT5. Les lignes extérieures sont assez passe-partout sur les versions de base et Premier qui invite à une certaine discrétion. On remarque une certaine présence, car Chevrolet a pris soin d’élargir les voies et de baisser la garde au toit pour donner un style plus sportif. La version RS est à notre avis la plus réussie. On remarque quelques emprunts de style provenant de la Camaro plus évidents sur le modèle RS comme le traitement des phares à l’avant. Les roues de 18 pouces sont de série sur le Blazer de base, tandis que les modèles RS et Premier roulent sur des 21 pouces en option. Les modèles RS portent également une poignée d’embouts d’échappement de finition noir brillant comme les jantes. Le traitement deux tons du RS donne aussi un style résolument plus sportif à cette version.

Un 4 ou un 6 cylindres

De série, le Blazer est équipé d’un moteur à quatre cylindres de 2,5 litres à injection directe développant 193 chevaux et 188 lb-pi de couple. Pour ceux qui en veulent plus, le V6 de 3,6 litres bien connus de GM est au catalogue. Il se pointe à 305 chevaux et à 269 lb-pi de couple. Un système d’arrêt / de démarrage automatique vient de série sur toute la gamme. Les deux moteurs sont reliés à une transmission automatique à neuf vitesses. Par défaut, le Blazer est à traction avant. Vous avez aussi la traction intégrale qui vient en deux versions. Sur les modèles de bases, vous avez un système 4 roues motrices conventionnel qui répartit la puissance de l’avant vers l’arrière. Sur les modèles Premier et RS, vous avez un rouage intégral à double embrayage qui envoi non seulement la puissance de l’avant vers l’arrière, mais en plus chaque essieu peut envoyer la puissance de gauche à droite vers la roue qui offre le plus d’adhérence au sol. Cette vectorisation du couple aide au Blazer à prendre une courbe avec grâce et attaquer une courbe avec un aplomb supplémentaire. Ce système à double embrayage peut aussi se déconnecter si vous conduisez sur un pavé sec et fonctionner un modèle traction pour ainsi économiser du carburant. Comme bien des gens se servent aussi d’un utilitaire pour remorquer, le Blazer avec le moteur V6 peut traîner jusqu’à 2041 kilos. Le Blazer a même quelques tours dans son sac afin comme un système de guidage pour attelage qui rend plus facile l’arrimage d’une remorque ou d’un bateau. Le système projette une ligne sur l’écran de la caméra de recul afin que vous puissiez parfaitement aligner l’attelage.

Un intérieur bien pensé

À l’intérieur, le blazer est assez spacieux. La banquette arrière peut glisser jusqu’à 13 centimètres pour plus d’espace et se replier à plat, offrant un espace de chargement total de 1 818 litres. Un espace de chargement qui dépasse l’Equinox, mais inférieur au Traverse, qui possède trois rangées de sièges. Ce n’est pas un mauvais endroit pour passer du temps non plus. Il y a un peu de plastique dur au toucher surtout dans les versions de base, mais de dernier ne fait pas bon marché et comme à l’extérieur on retrouve certaines touches qui s’inspirent de la Camaro ressemble à la Camaro comme les bouches d’aération rondes et la colonne centrale. Les versions RS et Premier sont dotées d’un système de rail dans le compartiment bagage qui compartimente le coffre et bloque les paquets dans une section précise les empêchant de se promener partout. Chevrolet mise aussi sur la technologie. En plus d’un écran tactile de huit pouces livré de série, le Blazer propose une multitude de ports USB, un chargeur sans fil, une boîte à gants à verrouillage électronique, des sièges arrière chauffants et un hayon à commande électrique mains libres, ainsi que quelques trouvailles astucieuses. Parmi les options disponibles figurent un volant chauffant et des sièges avant chauffants/ventilés qui fonctionnent automatiquement selon les conditions météorologiques et des lève-vitres électriques rabattables à l’aide de la clé pour laisser échapper la chaleur de la cabine par temps chaud. Personnellement, je déteste des sièges et un volant qui chauffent automatiquement. J’ai horreur en général que l’on prenne des décisions à ma place. Si j’ai envie de chauffer mon siège ou le volant, je n’ai aucunement besoin que l’on s’en occupe pour moi.

Prestations intéressantes

Tous les Blazer utilisent une suspension indépendante, ont une direction assistée électrique et sont équipés de roues et de pneus de 18 à 21 pouces dans le cas de notre modèle RS. Le Blazer est excellent sur les chaussées lisses de la Californie et le duo moteur transmission fonctionne bien. Le modèle Premier est plus confortable et moins athlétique que notre version RS qui offrent des amortisseurs plus rigides (40% plus raides à l’avant et 15% plus raides à l’arrière. La RS obtient également direction plus rapide et précise. Si vous placez le RS en mode de conduite sportive avec le système intelligent AWD et son double embrayage, cela donne au Blazer des allures de berlines sport qui ne sont pas désagréables. Il est très facile de conduire sans à-coups, car la boîte de vitesses reste en position intermédiaire et conserve son régime en mode sport si l’envie vous prend de conduire de manière un peu plus agressive,

Conclusion

Le Blazer 2019 est un ajout prometteur à la gamme de véhicules multisegments de Chevy. C’est élégant, élégant et avec le V6, il devient pertinent. Ce n’est plus le Blazer d’antan, mais il pourra à nouveau se faire un nom.

Concurrents : Ford Edge, Hyundai Sante-Fe, Nissan Murano

 

Évaluation

Style                                   8.0

Qualité générale                7.5

Côté pratique                     8.0

Ergonomie                         7.5

Caractéristiques                 8.0

Mécanique                         8.0

Confort                               8.0

Conduite                            8.0

Consommation                  8.0

Valeur                                8.0

 

Prix

35 100 $

Modèle à l’essai

Chevrolet Blazer RS

Prix de base

46 300 $

Options

 

Groupe RS Plus : système d’infodivertissement Chevrolet 3 haut de gamme avec système de navigation connecté et écran tactile couleur HD de 8 po de diagonale, 8 haut-parleurs Bose haut de gamme, fonction de mémorisation, recharge sans fil, sièges chauffants aux places latérales arrière, sièges conducteur et passager avant ventilés, colonne de direction inclinable et télescopique à réglage électrique, système de vision périphérique haute définition, rétroviseur intérieur avec affichage de l’image de la caméra de recul, régulateur de vitesse adaptatif évolué, freinage automatique en marche avant, système de freinage de détection des piétons à l’avant, système de suivi de voie avec avertisseur de sortie de voie, indicateur de distance avec le véhicule à l’avant, alerte de collision en marche avant, siège à alerte de sécurité et phares IntelliBeam                                                                                                                                                                                                                     4 795 $

 

GROUPE SOLEIL ET ROUES, (Comprend toit ouvrant panoramique à commande électrique, roues de 21 po en aluminium Noir lustré et pneus de 21 po toutes saisons flanc noir.                                                                                                               2 795 $

 

 

 

Taxe climatiseur

100 $

Transport et préparation

1 895 $

Prix du modèle à l’essai

55 485 $

Configuration motrice
V6, 3,6-litres
Puissance
305 chevaux à 6 600 tr/min
Couple
269 lb-pi à 5 000 tr/min
Consommation (4RM)
12,8 L/100 km (ville) 9,3 L/100 km (route)
Coffre
864 L :  1 818 L (deuxième banquette relevée)
Forces
Un V6 bien adapté au modèle
Transmission bien étagée
Bel aplomb sur la route (RS)
Faiblesses
Version RS dispendieuse
Modèle de base au style terne
Un peu moins d’espace cargo que certains concurrents

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des