Réjean Gélineau va traverser le Canada à vélo

Marie-Josée Parent
Réjean Gélineau va traverser le Canada à vélo
À 70 ans, Réjean Gélineau s'apprête à rouler entre Vancouver et Saint-Jean-sur-Richelieu à vélo. Un parcours qu'il espère réaliser en moins de 50 jours. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

SPORT – Réjean Gélineau est un adepte de la bicyclette depuis plusieurs années. Il réalisera un nouveau rêve cet été en traversant le Canada à vélo. Un défi qu’il relèvera en amassant des dons pour la recherche sur le cancer.

À 70 ans, le résident de Saint-Blaise-sur-Richelieu se donne 40 à 50 jours pour parcourir 5000 kilomètres. Cela lui donne une moyenne de 100 à 150 kilomètres au quotidien.

«Cela fait longtemps que je pense à ce voyage. Je ne veux pas battre de record. Je veux seulement voir un peu le Canada. Ce sera ma première visite dans les Rocheuses», annonce Réjean Gélineau.

La distance ne lui fait pas peur. Le passionné a déjà franchi le cap des 50 000 kilomètres de vélo en douze mois. Il l’a aussi frôlé à quelques reprises.

«En 2019, j’ai déjà 13 800 kilomètres au compteur. Il y a tellement eu de mauvais temps. J’estime que c’est une bonne mise en forme», explique le retraité.

Logistique

Réjean Gélineau ira jusqu’à Vancouver en voiture. Il séjournera chez une amie cycliste qui fera peut-être la traversée du pays avec lui. Sinon, il la fera en solitaire. Le verbomoteur n’a jamais de difficulté à fraterniser sur la route, si bien qu’il ne s’inquiète pas d’être seul en selle.

«Mon cousin Jean-Jacques Mainville, 82 ans, vient avec moi, explique-t-il. Il conduira la voiture. Il ira visiter pendant la journée et nous nous retrouverons le soir à l’hôtel.»

Je vais rouler environ 200 kilomètres par jour, jusqu’au grand départ, le 20 juin.

-Réjean Gélineau

Cela évitera ainsi au cycliste de transporter ses bagages, sa nourriture et ses pièces de rechange. «Je n’ai plus la machine pour ça, rigole-t-il. Je n’ai plus vingt ans. Il faut que je me repose et que je lave mes guenilles. Nous apportons une tente, mais nous l’utiliserons seulement si nous n’avons pas d’autres options.»

Réjean Gélineau s’enthousiasme à l’idée de découvrir les fabuleux paysages de l’Ouest canadien. Il s’inquiète un peu d’avoir à traverser une chaîne de montagnes. «Ce sera mon grand défi, car je roule toujours sur du plat dans la région», rappelle-t-il.

Il pense être dans sa zone de confort dans les Prairies canadiennes alors qu’il verra s’étirer une longue ligne droite sur des centaines de kilomètres.

Cancer

Celui qui fêtera son 71e anniversaire sur la route, le 8 juillet, souhaite inspirer les citoyens. Du même coup, il veut les inviter à faire un don à la Société de recherche sur le cancer.

«On connaît tous quelqu’un qui en souffre. Mon frère est décédé du cancer à 53 ans. C’est une cause qui me tient énormément à cœur», souligne-t-il.

Il est possible de l’appuyer en faisant un don en ligne à l’adresse suivante: http://bit.ly/velo-rejean.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des