Sherrington: un homme accusé de voies de fait contre une femme de 78 ans

Louise Bédard
Sherrington: un homme accusé de voies de fait contre une femme de 78 ans
(Photo : Coup d'oeil - Archives)

JUSTICE – Le juge Luc Poirier poursuivra l’audition du procès d’un homme accusé de voies de fait ayant causé des lésions à une femme de 78 ans, le 15 août, au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les événements remontent au 2 juillet 2018 et sont survenus à Sherrington, à une écurie servant de refuge à une vingtaine de chevaux. La plaignante était seule en l’absence de sa fille, propriétaire des lieux.

Témoignage

La septuagénaire a témoigné avoir vu arriver un homme inconnu, bien bâti, qui s’est dirigé vers l’écurie en l’ignorant. Craignant un vol de chevaux, elle l’a suivi et s’est placée devant la porte de l’écurie. L’individu l’aurait saisie et lui aurait serré les bras au point de lui causer des ecchymoses. Des photos des bleus ont été déposées. L’homme sacrait et disait qu’il était un ancien policier, a aussi raconté la femme. Un cheval a été amené par l’homme dans une remorque, avant que la police n’intervienne.

Preuve

De la preuve, on comprend que l’accusé accompagnait sa petite-fille dont le cheval avait été placé à l’écurie. Pour l’accusé, il était entendu que l’animal était gardé provisoirement à cet endroit. Devant la cour, l’homme a expliqué que la femme âgée était agressive et qu’il avait voulu se protéger.

Il a reconnu être entré sur une propriété privée, mais il a ajouté que le cheval appartenait à sa petite-fille. Celle-ci aurait averti la fille de la plaignante qu’elle passerait le chercher. La défense a d’autres témoins à faire entendre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des