Services d’incendie: six municipalités unissent leur force

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Services d’incendie: six municipalités unissent leur force
Le service des incendies de six municipalités harmoniseront leurs opérations dès le 1er janvier 2020.   (Photo : Coup d'œil - Archives)

ACTUALITÉ – Les municipalités de Napierville, Saint-Cyprien-de-Napierville, Saint-Blaise-sur-Richelieu, Saint-Valentin, Lacolle et Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix harmoniseront les opérations de leur service d’incendie respectif dans le but d’offrir une protection bonifiée aux citoyens.

Cette nouvelle desserte sera en vigueur à compter du 1er janvier 2020.

Le conseil municipal de chacune des municipalités participantes en a fait l’annonce par le biais d’un communiqué de presse conjoint.

«Nous serons en mesure, par cette desserte transitoire, d’atteindre et même de dépasser les attentes exigées par les schémas de couverture de risques et vous offrir une protection 24 heures sur 24, et ce, sur l’ensemble des territoires ci-dessus mentionnés, sans augmentation de coûts», peut-on lire dans le communiqué.

Des économies pourraient même être réalisées puisque cette réorganisation du travail pourrait entraîner une diminution du nombre de demandes d’entraide auprès de services incendie voisins. Cela permettrait aussi de réduire le coût d’achat d’équipements en évitant les dédoublements.

Difficultés

Ce sont les nombreuses obligations à respecter dans le cadre du schéma de couverture de risque et la difficulté à recruter des pompiers, qui ont amené les élus de ces municipalités à regrouper leurs services des incendies.

Comité

Un comité consultatif d’incendie (CCI) composé des directeurs généraux des municipalités, d’un élu par municipalité participante et par les directeurs des services d’incendie, sera bientôt créé.

Ce comité aura pour mandat de définir le cadre du protocole de desserte, qui sera ensuite soumis à l’approbation des municipalités participantes. Ce comité entamera ses travaux à partir de données, comme le nombre de pompiers en garde interne et externe, dans le but d’optimiser la protection du territoire.

«Étant donné que nous serons en processus transitoire, il a été entendu par tous que le volet immobilisations (casernes, véhicules, etc.) ne fera pas partie de la proposition de desserte, expliquent les élus dans un courriel commun. En ce qui concerne le volet commandement, un organigramme devra être proposé par le CCI. Aucune abolition de poste n’est anticipée.»

Regroupement de dix services d’incendie

Dès le mois d’octobre 2018, un consultant, Jean Gariépy, a été mandaté par la MRC des Jardins-de-Napierville pour étudier la possibilité de regrouper 10 services d’incendie, qui desservent 14 municipalités.

Il s’agit de Saint-Valentin, Saint-Blaise-sur-Richelieu, Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix et Lacolle, ainsi que 10 des 11 municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville. Seule la Ville de Saint-Rémi a refusé de participer à cette étude, qui a été réalisée au coût de 60 000 $.

Cette étude est maintenant complétée et le rapport final, qui n’est pas encore rendu public, a été déposé, indique Rémi Raymond, directeur général de la MRC des Jardins-de-Napierville.

Dans le cadre de cette étude, le consultant a réalisé une recension des équipements de ces services d’incendie et il a élaboré différents scénarios de mise en commun.

Les élus des municipalités concernées en ont récemment pris connaissance. Il leur reviendra ensuite à décider s’ils vont de l’avant avec ce projet de regroupement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des