Circonscription fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin représentera le Bloc québécois

Louise Bédard
Circonscription fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin représentera le Bloc québécois
Christine Normandin, candidate bloquiste dans Saint-Jean, et son chef, Yves-François Blanchet. (Photo : Le Canada Français - Kim Valiquette)

POLITIQUE – Seule en lice, Christine Normandin a été déclarée candidate du Bloc québécois dans le comté de Saint-Jean, lors de l’assemblée d’investiture qui s’est récemment tenue, en présence d’une soixantaine de personnes, dont le chef Yves-François Blanchette qui se présente dans le comté voisin de Beloeil-Chambly.

Camille Goyette-Gingras, présidente du Forum jeunesse du Bloc québécois, a présenté Mme Normandin comme une guerrière, une femme au service des autres et qui se bat pour la justice sociale. «Ce n’est pas une fille qui se laissera utiliser comme décoration», a-t-elle lancé.

Âgée de 35 ans, Mme Normandin est avocate. Elle pratique en droit de la famille au sein d’un cabinet œuvrant en prévention et résolution d’enlèvement d’enfants notamment sur la scène internationale. Elle a été présidente du Comité national des jeunes du Parti québécois de 2010 à 2012. Elle est présidente de la commission politique du Bloc québécois.

Un modèle

Le député Xavier Barsalou-Duval, du comté de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, a dit de Mme Normandin qu’elle avait été un modèle comme présidente des jeunes du Parti québécois. Alors que le parti traversait une période de perturbation, avec la démission de plusieurs députés, elle a continué à encourager les troupes et à être loyale à sa chef.

C’est une personne de cœur capable d’apaiser les tensions.

-Simon-Pierre Savard-Tremblay, candidat du Bloc québécois dans Saint-Hyacinthe-Acton

Simon-Pierre Savard-Tremblay, candidat dans Saint-Hyacinthe-Acton, la décrit comme une femme faisant preuve d’une grande maturité politique.

L’ancien député péquiste de Saint-Jean, Dave Turcotte, appuie la candidature de Mme Normandin. Il la présente comme la seule qui pourra exiger que notre argent envoyé à Ottawa revienne dans Saint-Jean.

Retour

Pour Mme Normandin, originaire de Saint-Jean, sa candidature dans le comté constitue un retour au bercail. Foncièrement souverainiste, elle ne pouvait choisir un autre parti que le Bloc pour s’y présenter. Il lui apparait inconcevable qu’une personne souverainiste vote pour un parti autre que le Bloc aux prochaines élections fédérales.

Mme Normandin a esquissé les motifs qu’elle fera valoir aux électeurs. Elle a parlé des agriculteurs du Québec qui, avec les compromis sur la gestion de l’offre, ont été sacrifiés aux intérêts ontariens dans la négociation de la nouvelle entente commerciale avec les États-Unis et le Mexique. Enfin, elle a plaidé que le Québec ne sera jamais aussi vert qu’en étant indépendant.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des