Élection fédérale dans Châteauguay-Lacolle: Jeff Benoit est le candidat du Parti populaire du Canada

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Élection fédérale dans Châteauguay-Lacolle: Jeff Benoit est le candidat du Parti populaire du Canada
Jeff Benoit, candidat du PPC dans la circonscription fédérale de Châteauguay-Lacolle. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE – Jeff Benoit, un résident de Châteauguay, est le candidat officiel du Parti populaire du Canada (PPC) dans la circonscription de Châteauguay-Lacolle, en vue de la prochaine élection fédérale qui doit se tenir à l’automne.

Père de trois enfants, M. Benoit est chauffeur d’autobus à la Société de transport de Montréal depuis 12 ans. Il s’implique de différentes manières dans sa communauté. Il est un membre de l’exécutif de la Légion royale canadienne. Il offre son temps de manière bénévole pour aider les vétérans et leur famille. Il a déjà été un instructeur civil des cadets, après avoir fait lui-même partie de cette organisation. Il est aussi le président du comité parental d’une garderie éducative.

M. Benoit a découvert sa passion pour la politique lors de ses études, au Collège Dawson. Il était alors membre du comité du syndicat étudiant et du comité sénatorial de l’établissement.

Parti populaire du Canada

Il est un des membres fondateurs du PPC. S’il a choisi de joindre les rangs de cette formation, parti fondé par Maxime Bernier, un ancien ministre du Parti conservateur dans le cabinet de Stephen Harper, c’est pour ramener l’équilibre budgétaire et défendre la liberté, deux principes qui lui sont chers.

M. Benoit s’était présenté sous la bannière du Parti conservateur du Québec, lors de la dernière élection provinciale. «Je m’étais dit que si je ne gagnais pas au provincial, que j’allais m’impliquer avec le Parti populaire du Canada parce qu’ils ont une plateforme similaire, explique-t-il. Je suis devenu membre du PPC le lendemain de ma défaite.»

Ancien membre du Parti conservateur fédéral, M. Benoit a toujours suivi le parcours de Maxime Bernier. «J’aime son entourage et ses convictions.»

Selon lui, le PPC a été créé pour répondre aux besoins réels des Canadiens. «Le PPC appuie le Québec. On veut que le Québec ait une voix à Ottawa, dit M. Benoit. Ça inclut aussi les autochtones, qui sont l’esprit du pays, et les allophones.»

Budget et immigration

M. Benoit reproche au gouvernement de Justin Trudeau sa façon de gérer les finances du pays et le niveau d’endettement.

«Avec Harper, le budget était presque balancé, dit M. Benoit. Avec Trudeau, les enfants de mes enfants vont encore devoir payer pour ça.»

On veut que tout le monde partage les mêmes valeurs de liberté, de prospérité, ainsi que de respect de la loi et de l’histoire.

-Jeff Benoit, candidat du PPC dans Châteauguay-Lacolle

M. Benoit soutient que sa formation politique n’est pas contre l’immigration. «Le PPC n’est pas un parti anti-immigration, dit-il. L’immigration, c’est très important pour le Canada, mais on veut une immigration économique. Il faut mieux sélectionner les immigrants et s’assurer qu’on partage les mêmes valeurs.»

Gestion de l’offre

Une des mesures contenues dans le programme du PPC est l’abolition de la gestion de l’offre, qui régule la production et les prix du lait, des œufs et de la volaille, au Canada.

«C’est un cartel qui choisit les prix, dit-il. On veut abolir ça. On veut mettre un système en place qui est libre et équitable et amener de la richesse. On fait des produits laitiers de qualité qui pourraient être vendus ailleurs. Les producteurs pourraient faire plus d’argent et ça permettrait aux consommateurs de payer moins cher.»

Avortement

Le chef du PPC, Maxime Bernier, a évoqué la possibilité d’ouvrir le débat sur l’avortement. Quant à M. Benoit, il se positionne pour et contre l’avortement, selon les circonstances.

«Ce que M. Bernier a dit, c’est que si le PPC est élu et qu’il forme le gouvernement, si le sujet est mentionné au Parlement, c’est vrai qu’il va y avoir un débat, explique M. Benoit. C’est normal, c’est le processus démocratique. Quant à ma conviction personnelle, je suis pour et contre. Je suis pour, dans certaines circonstances, comme un avortement médical ou si la femme a été violée, mais je crois aussi que la vie est précieuse et que si on fait un enfant, c’est aussi une responsabilité.»

À propos du comté de Châteauguay-Lacolle

La circonscription de Châteauguay-Lacolle compte 76 129 électeurs et une population totale de 97 887 habitants.

Elle couvre Sainte-Martine, Saint-Urbain-Premier, Châteauguay, Léry, Mercier, Saint-Isidore, ainsi que neuf des onze municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville. Seuls le village et le canton de Hemmingford n’en font pas partie. Ils se trouvent sur le territoire de la circonscription voisine de Salaberry-Suroît.

La dernière élection générale s’est tenue le 19 octobre 2015. C’est l’actuelle députée du Parti libéral du Canada, Brenda Shanahan, qui avait remporté la faveur du vote populaire dans ce comté, avec 39 % des votes.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des