Programme Agir tôt: plus de 3,7 M$ pour le dépistage chez les jeunes enfants de la Montérégie-Ouest

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Programme Agir tôt: plus de 3,7 M$ pour le dépistage chez les jeunes enfants de la Montérégie-Ouest
Richard Deschamps, PDG du CISSS de la Montérégie-Centre, Jean-Bernard Emond, député de Richelieu, Louise Potvin, PDG du CISSS de la Montérégie-Est, Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et Services sociaux, Marylin Picard, députée de Soulanges, Ian Lafrenière, député de Vachon et Yves Masse, PDG du CISSSMO. (Photo : gracieuseté)

ÉDUCATION – Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, annonce un investissement de plus de 3,7 M$ en Montérégie-Ouest, pour l’embauche de personnel de dépister un retard de développement, une déficience physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, chez les jeunes enfants de la région.

Au total, 8 M$ sont ainsi octroyés à l’ensemble de la Montérégie, dont 3 744 600 $, destinés au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO), dans le cadre du programme Agir tôt.

«Grâce à Agir tôt, pas moins d’une trentaine professionnels supplémentaires pourront être embauchés au CISSS de la Montérégie-Ouest, indique Yves Masse, président-directeur général du CISSSMO. Ce sont des orthophonistes, des ergothérapeutes et des éducateurs qui viendront bonifier nos équipes cliniques autant en première ligne qu’en services spécialisés au bénéfice des enfants en Montérégie. Pour nous, c’est majeur! On nous donne les ressources pour offrir plus de services dans cette période charnière afin de mieux outiller nos enfants avant leur entrée à l’école. En pouvant débuter les services plus tôt et de façon plus intensive lorsque nécessaire, nous aurons un impact concret sur leurs succès futurs.»

C’est le CISSSMO qui a reçu la plus grosse part du gâteau en Montérégie puisque le CISSS de la Montérégie-Centre a reçu 2 M$, tandis que le CISSS de la Montérégie-Est a reçu 2,2 M$.

Le programme Agir tôt

Le programme Agir tôt vise à identifier le plus tôt possible les difficultés chez l’enfant, à évaluer son profil de développement, à l’orienter vers le bon service et à lui offrir le soutien dont lui et sa famille ont besoin, indique le cabinet du ministre Carmant, par voie de communiqué.

Des investissements de 48 M$ ont été annoncés par le gouvernement du Québec dès 2019-2020 pour le déploiement de ce programme. Ces investissements doivent progressivement 88 M$ annuellement, d’ici 2023-2024.

Le programme Agir tôt repose sur le déploiement, à l’échelle du Québec, d’une plateforme informatique à laquelle la population aura accès graduellement au cours des prochains mois.

Cette plateforme regroupera des questionnaires de dépistage sur le développement de l’enfant âgé de 0 à 5 ans. À partir des réponses à ces questionnaires, l’enfant pourra être orienté plus rapidement vers les services appropriés et être rencontré par une équipe multidisciplinaire le plus tôt possible.

Les avantages du programme Agir tôt

  • Une meilleure orientation de l’enfant vers les services requis, grâce à un portrait plus précis de son développement.
  • Des délais d’orientation plus courts.
  • La participation de la famille dès le début du processus.
  • La possibilité d’offrir à l’enfant les services de stimulation précoce dont il a besoin avant même la confirmation d’un éventuel diagnostic.
  • La possibilité d’élaborer un plan d’intervention précoce et plus précis.

Source: Cabinet du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des