Commission scolaire des Hautes-Rivières: la concentration de plomb dans l’eau bientôt analysée

Louise Bédard
Commission scolaire des Hautes-Rivières: la concentration de plomb dans l’eau bientôt analysée
Il s’agit d’une opération qui pourrait coûter au-delà de 80 000 $.   (Photo : Coup d'œil - Archives)

SANTÉ – La Commission scolaire des Hautes-Rivières s’apprête à octroyer le contrat pour mesurer la concentration de plomb dans l’eau potable des écoles.

L’analyse doit être faite dans 55 bâtiments pour se conformer à la directive du ministre de l’Éducation. Un appel d’offres a été lancé. Il s’agit d’une opération qui pourrait coûter au-delà de 80 000 $.

Au lendemain de l’octroi du contrat, la firme sera rencontrée, mentionne Élizabeth Mc Donough, directrice des ressources matérielles de la Commission scolaire. Les analyses seront d’abord effectuées dans les écoles primaires. Par la suite, l’eau sera testée dans les écoles secondaires et les centres de formation professionnelle et des adultes.

Des échantillons devront être prélevés à tous les points d’eau accessibles pour la consommation. La prise des échantillons se fera tôt le matin, avant l’arrivée des élèves.

Des analyses seront d’abord effectuées pour l’eau provenant directement des robinets et des abreuvoirs dans les écoles. Si la concentration de plomb analysée ne dépasse pas la norme prescrite, le travail s’arrêtera là. Sinon, des vérifications additionnelles devront être menées pour déterminer si le problème ne provient pas de l’aqueduc municipal.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des