Le bilan routier s’améliore dans les Jardins-de-Napierville

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Le bilan routier s’améliore dans les Jardins-de-Napierville
(Photo : Coup d'œil - Archives)

ACTUALITÉ – L’année 2019 aura été une année record au plan du bilan routier sur le territoire de la Sûreté du Québec (SQ), à l’échelle de la province, alors que le nombre de collisions mortelles n’a jamais été aussi peu élevé. Le bilan routier s’est aussi amélioré sur le territoire de la MRC des Jardins-de-Napierville en 2018-2019, le nombre de collisions atteignant son plus bas niveau en cinq.   

C’est ce que révèle le plus récent rapport annuel d’activités du poste de la MRC des Jardins-de-Napierville de la SQ, qui couvre la période du 1er avril 2018 au 31 mars 2019.

Au chapitre de la sécurité des réseaux de transport, on note une baisse du nombre total de collisions, toutes catégories confondues, qui est passé de 531 en 2017-2018, à 437 en 2018-2019. On déplore 2 collisions mortelles, contre 3 l’année précédente, et 7 collisions avec blessés graves, contre 9 en 2017-2018.

Le nombre de collisions avec blessés légers est aussi en baisse, passant de 149 à 123, en un an.

La baisse la plus marquée se situe au niveau des collisions matérielles, dont le nombre est passé de 367 en 2017-2018, à 304 en 2018-2019, une baisse de 17 %.

Ces statistiques sont à l’image du bilan routier record que présentait la SQ, le 9 janvier, pour l’année 2019, à l’échelle de la province. Le nombre de collisions mortelles a atteint son plus bas niveau, passant de 237 en 2018, à 216 en 2019. Ces collisions ont fait 232 victimes en 2019, contre 340 en 2010.

Capacités affaiblies

Au cours de l’année 2018-2019, les policiers ont mené 149 contrôles routiers en lien avec la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue, dans les Jardins-de-Napierville. Au total, 65 personnes ont été arrêtées, contre 69 l’année précédente.

À cet égard, il semble que le message ne passe pas auprès des automobilistes, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation menées par les différents corps de police et de la Société de l’assurance automobile du Québec.

À titre d’exemple, le bilan de l’opération nationale concertée «Alcool ou drogue au volant, c’est criminel !», qui s’est tenue du 28 novembre 2019 au 2 janvier 2020, fait état de 844 conducteurs arrêtés pour avoir pris le volant avec les capacités de conduire affaiblies par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux. Plus de 3500 opérations policières se sont tenues, aux quatre coins du Québec, pendant les Fêtes.

En Montérégie seulement, 76 personnes ont été arrêtées pour la conduite avec les capacités affaiblies pendant cette période. Pas moins de 3389 constats d’infraction ont été donnés, dont 1297 pour le non-respect de la vitesse maximale permise, dans cette même région administrative.

Les policiers rappellent que le dépistage obligatoire est en vigueur, ce qui signifie qu’ils peuvent exiger d’un conducteur qu’il fournisse un échantillon d’haleine au bord de la route, qu’ils le soupçonnent ou non d’avoir récemment consommé de l’alcool.

Infractions

Le nombre de constats d’infraction est en forte hausse, tant sur les routes de juridiction provinciale que municipale.

Le nombre de constats municipaux émis est passé de 685 en 2017-2018, à 942 en 2018-2019, en hausse de 37,5 %.

Pas moins de 1704 constats provinciaux ont été donnés en 2018-2019, contre 951 l’année précédente, ce qui représente une hausse de plus de 79 %. Au cours des quatre années précédentes, la SQ a remis 1388 constats provinciaux en moyenne chaque année. Le nombre de constats provinciaux donnés en 2018-2019 est donc supérieur de 23 % au nombre moyen remis annuellement depuis 2014-2015.

Crimes

Les crimes contre la personne sont aussi en hausse. On en dénombre 258 en 2018-2019, contre 203 l’année précédente. Le type de crimes contre la personne le plus fréquents a été la voie de fait (153).

En ce qui concerne les crimes contre la propriété, ils affichent aussi une hausse, passant de 338 en 2017-2018, à 356, en 2018-2019. Le crime contre la propriété le plus fréquent est le vol simple (109).

En ce qui a trait aux autres types de criminalités, on note une importante baisse du côté des infractions en lien avec les drogues et stupéfiants, leur nombre passant de 68 en 2017-2018, à 28 en 2018-2019. Lors des quatre dernières années, le nombre annuel moyen de ce type d’infraction était de 79.

Cartes d’appel

Au total, les policiers du poste de la SQ de la MRC des Jardins-de-Napierville ont répondu à 5180 appels au cours de l’année 2018-2019, contre 5272 l’année précédente.

Parmi ces 5180 appels, 2001 étaient de priorité 1, c’est-à-dire qu’ils requéraient l’assignation immédiate d’un policier, 2490 étaient de priorité 2, requérant le déplacement d’un policier sur rendez-vous, et 689 étaient de priorité 3, nécessitant l’assignation d’un policier sur rendez-vous, sans déplacement.

Ces policiers ont aussi répondu à 68 appels de citoyens qui ont communiqué avec le Centre de réponse aux citoyens. Il s’agit d’un centre de gestion des appels qui ne nécessite pas le déplacement d’un policier. Ces appels ont mené à l’ouverture de 53 dossiers par le poste de la MRC des Jardins-de-Napierville.

Principales causes de collisions mortelles au Québec en 2019

Vitesse excessive

Le nombre de collisions mortelles liées à la vitesse excessive est passé de 71 en 2018 à 64 en 2019. Ce comportement est la cause probable de 30 % des collisions mortelles. Ce facteur trône au sommet du palmarès des causes de collisions mortelles.

Alcool et drogue

La conduite avec les facultés affaiblies arrive au deuxième rang des causes de collisions mortelles, soit dans plus de 10 % des cas. Les policiers de la SQ arrêtent 17 personnes par jour, en moyenne.

Distraction

La distraction au volant, ce qui inclut l’utilisation du cellulaire, a été la cause probable de 17 collisions mortelles, soit près de 8 % des collisions mortelles.

Ceinture de sécurité

Le non-port de la ceinture de sécurité a été constaté chez 25 victimes en 2019, contre 45 en 2018.

Source: Sûreté du Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des