Pneus Poupart St-Rémi Pneus Yokohoma

Course d’accélération: un nouveau record du monde pour Carl Brunet

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Course d’accélération: un nouveau record du monde pour Carl Brunet
Sur la photo, on aperçoit l'équipe qui accompagnait M. Brunet lorsqu'il a réalisé son exploit, soit Jake Roger, son fils Raphaël Brunet, Carl Brunet, François Senesac, Marco Bélanger, Walid Danham et Nicolas Brunet.    (Photo : gracieuseté)

COURSE – Carl Brunet, un pilote de course d’accélération de Napierville, a établi une nouvelle marque mondiale en franchissant la distance d’un quart de mille, soit 1320 pieds, sous la barre des six secondes, au volant d’une voiture à quatre cylindres.

Il a réalisé cet exploit le 7 mars, à Orlando, en Floride, dans le cadre de sa participation à l’événement World Doorslammer Nationals 2020. Il a franchi un quart de mille en 5,95 s, atteignant la vitesse de 230,8 mph, soit 371,4 km/h.

«Je suis le premier sur la planète à le faire, lance Carl Brunet. J’étais déjà le plus rapide au monde avec une voiture à quatre cylindres, mais je ne l’avais jamais fait sous la barre des six secondes.»

M. Brunet a été invité à participer à cette course par les organisateurs de l’événement qui anticipaient qu’il allait atteindre cette marque. Il a exceptionnellement coursé dans la catégorie Topsportsman, dont la distance à franchir est de 1/4 de mille, plutôt que la classe Modified, dans laquelle il course habituellement. Dans cette dernière catégorie, la distance à franchir est de 1/8 de mille.

Exploit

Cet exploit, il l’a réalisé derrière le volant de sa Pontiac GXP 2011, dotée d’un moteur Ecotec de 2,1 litres et d’une transmission manuelle à sept vitesses. Elle est aussi munie d’un turbo de 88 mm. La carrosserie est entièrement faite de fibre de carbone. Le moteur de la voiture fonctionne à l’alcool et le véhicule est équipé de parachutes pour l’aider à freiner en bout de piste.

Personne ne pensait que c’était possible.

Carl Brunet, pilote de course d’accélération

S’il a réussi cet exploit, c’est notamment en raison des nombreux essais que lui et son équipe ont mené au cours des derniers mois. M. Brunet a la chance d’avoir accès aux pistes du Napierville Dragway, qui appartient à sa famille, pour mettre au point les ajustements nécessaires pour que sa voiture performe de cette manière.

Carl Brunet a franchi un quart de mille en 5,95 s, atteignant la vitesse de 230,8 mph, soit 371,4 km/h.

Moteur

Au courant de l’été 2019, M. Brunet et son équipe ont installé une nouvelle tête de moteur sur le véhicule, qui a été construite sur mesure pour eux.

«Ça faisait trois ans qu’on attendait cette tête de moteur, explique M. Brunet. Tu as beau avoir l’argent que tu voudras, si tu ne fais pas de tests, ça ne marchera pas. Ça prend de la persévérance.»

M. Brunet insiste sur le fait que les honneurs reviennent en partie à son frère Nicolas, qui est responsable de tous les ajustements. «Cet été, on a défait la tête du moteur 25 fois, dit-il. Ça prend entre 40 et 50 heures pour préparer l’auto avant chaque course.»

«Je voulais me faire voir. Je n’ai pas fait un sou avec ça, mais il y a déjà plusieurs commanditaires de partout dans le monde qui m’ont sollicité, explique M. Brunet. La vraie affaire, c’est qu’on aime ça. Investir là-dedans, c’est pas grave. C’est pas pire que quelqu’un qui fait du ski toutes les fins de semaine. Ça fait 35 ans que mon père a la piste de course. Je viens d’une famille de drag. On fait ça pour l’honneur. Je ne suis pas millionnaire. J’ai le plus petit trailer, mais j’ai le meilleur char au monde!»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Le Baragosse
Le Baragosse
7 mois

Des marques personnelles ont ete etablies en eliminations alors que Jerome Blackburn eclipsait son temps de qualifications avec un 4.006 a quelques milliemes du 3 secondes et Carl Brunet qui realisait un chrono de 4.04, un record pour le bolide Ecotech 4 cylindres de Napierville Dragway.