Pneus Poupart St-Rémi Pneus Yokohoma

Crise de la COVID-19: Sourire sans fin offre de l’aide alimentaire

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Crise de la COVID-19: Sourire sans fin offre de l’aide alimentaire
(Photo : Coup d'œil - Archives)

CORONAVIRUS – En cette période de crise, où plusieurs travailleurs ont perdu leur emploi, de nombreuses familles peinent à joindre les deux bouts. C’est la raison pour laquelle l’organisme Sourire sans fin, qui dessert la MRC des Jardins-de-Napierville, rappelle qu’il offre de l’aide alimentaire d’urgence aux gens qui sont dans le besoin, de même qu’un service de popote roulante.

«Il ne faut pas être gêné dans le moment, insiste la directrice générale de Sourire sans fin, Sylvie Rémillard. Ce sont les circonstances qui font que les gens doivent demander de l’aide. Ce n’est pas parce qu’ils ne veulent pas travailler.»

Pour obtenir de l’aide alimentaire d’urgence, il suffit de communiquer avec Sourire sans fin au 450 454-5747, afin de prendre rendez-vous avec une intervenante qui veillera à répondre aux besoins de la personne qui en fait la demande.

L’organisme offre des paniers de denrées fraîches contenant des fruits et des légumes. La quantité de nourriture distribuée est établie en fonction du nombre de membres dans la famille. Elle permet de se nourrir pendant une semaine.

Hausse des demandes

Les demandes d’aide alimentaire d’urgence ont pratiquement doublé au cours des dernières semaines. «La semaine dernière, on a donné 110 paniers de nourriture, explique Mme Rémillard. Habituellement, on en donne environ 60 par semaine.»

La majorité de ces personnes n’avaient jamais demandé d’aide alimentaire auparavant. «C’est très varié. Il y a de jeunes familles, mais aussi des personnes seules, indique Mme Rémillard. La hausse des demandes d’aide est due à 90 % au coronavirus. Ce sont les petits salariés, ceux qui travaillent dans les restaurants de la région, qui sont le plus affectés. Il y a les jeunes familles de la classe moyenne, qui avaient un revenu de 80 000 $ et qui ont le rythme de vie qui va avec. Même avec le 2000 $ par mois offert par le gouvernement fédéral, d’après moi ils n’arrivent pas. Il y a aussi les mères monoparentales. Si tu as un loyer à payer, tu ne peux pas vivre avec ça.»

Popote roulante

Sourire sans fin offre aussi un service de popote roulante, mais uniquement aux aînés de Saint-Rémi.

Dans les semaines à venir, ceux qui ont rempli leurs cartes de crédit n’auront plus de marge.

-Sylvie Rémillard, directrice générale de Sourire sans fin

Les aînés qui y participent reçoivent un repas chaud, livré à domicile, le mardi midi. Le coût est de 6 $ pour un repas complet. Pour recevoir ce service, il suffit d’appeler au 450 454-5747.

Aide psychologique

Sourire sans fin offre également un support psychologique aux familles, qui peuvent éprouver des difficultés en cette période de confinement.

«Je lance un appel aux parents. N’attendez pas d’être dépassés, insiste Mme Rémillard. On va essayer ensemble de trouver des solutions. Nos intervenantes peuvent donner des trucs si un enfant se désorganise. Il ne faut pas se rendre jusqu’au moment où la famille éclate.»

Sylvie Rémillard, directrice générale de l’organisme Sourire sans fin.

Besoins

Mme Rémillard lance un appel aux agriculteurs de la région. Si certains d’entre eux ont des denrées à donner, Sourire sans fin ira les chercher.

Entre temps, l’épicerie IGA Primeau, à Saint-Rémi, a mis sur pied la Guignolée du coronavirus, pour amasser des denrées et des dons qui seront versés à Sourire sans fin.

Finalement, l’organisme est à la recherche d’un camion cube de 16 pieds, idéalement réfrigéré. Un tel véhicule permettrait à Sourire sans fin d’aller chercher encore davantage de denrées alimentaires chez Moisson Rive-Sud, comme elle le fait tous les mercredis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires