Isolement obligatoire des travailleurs étrangers: une aide de 50 M$ pour les agriculteurs

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Isolement obligatoire des travailleurs étrangers: une aide de 50 M$ pour les agriculteurs
Des travailleurs étrangers temporaires ont commencé à arriver au Québec. (Photo : Coup d'œil - Archives)

CORONAVIRUS – Le gouvernement canadien a récemment annoncé une aide de 50 M$ qui sera notamment versée aux producteurs agricoles qui embauchent des travailleurs étrangers temporaires.  

Cette somme aidera les agriculteurs à mettre en place les mesures nécessaires pour observer la période d’isolement obligatoire de 14 jours qui est imposée à tous les travailleurs arrivant de l’étranger.

«Ceux qui ne respectent pas la Loi sur la mise en quarantaine ou le protocole d’isolement pourraient s’exposer à des amendes ou à des sanctions sévères, rappelle le gouvernement du Canada, par voie de communiqué. Les employeurs pourraient s’exposer à des pénalités importantes, voire à une possible exclusion du programme, s’ils empêchent l’observation de l’ordre d’auto-isolement.»

Le gouvernement canadien rappelle qu’aucun voyageur, y compris les travailleurs étrangers temporaires, qui présente des symptômes de la COVID-19 n’est autorisé à monter à bord de vols internationaux à destination du Canada.

Responsabilités

Les employeurs doivent payer les travailleurs étrangers pendant les deux semaines d’isolement au cours desquelles ils ne pourront pas travailler.

Ils doivent aussi leur offrir le transport, le logement et l’accès à la nourriture et aux produits de base dont ils ont besoin pendant leur quarantaine.

Le gouvernement fédéral offre donc une aide de 1500 $ par travailleurs étrangers temporaires, pour s’assurer que ces exigences seront respectées.

Ce financement est conditionnel à ce que les employeurs respectent le protocole d’isolement. Ce programme sera offert aussi longtemps que la Loi sur la mise en quarantaine sera en vigueur.

«Les travailleurs étrangers temporaires sont depuis longtemps essentiels à notre filière alimentaire, rappelle Marco Mendicino, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté. Nous allons travailler avec les producteurs agricoles et les employeurs du secteur de la transformation des aliments pour qu’ils aient les travailleurs dont ils ont besoin et pour qu’il y ait des plans en place qui assurent le respect des exigences d’isolement obligatoire.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des