pneus poupart installation gratuite

Québec Solidaire veut relancer le milieu culturel

Stéphane Lévesque
Québec Solidaire veut relancer le milieu culturel
(Photo : gracieuseté)

COVID-19 – Québec solidaire, par la voix de la députée de Taschereau Catherine Dorion, propose dix leviers pour relancer le milieu de la culture, dont des « bons culturels québécois ».

«N’oublions pas que chaque dollar investi en culture rapporte près du double à notre économie. Mais il ne suffit pas de mettre des sous dans des programmes : il faut aussi redonner le goût au public québécois de s’abreuver à la création de chez nous et d’y développer ses habitudes», fait valoir la responsable pour Québec solidaire en matière de culture.

Le plan solidaire prévoit ainsi la création de « bons culturels québécois », des certificats-cadeaux de 60$ non transférables, à dépenser en culture québécoise non numérique, ainsi que des investissements pour mettre à l’avant-scène les initiatives québécoises de découvrabilité numérique, par exemple les plateformes leslibraires.com, aimetoncinema.ca ou encore #musiquebleue.

Catherine Dorion, qui propose dans son plan des leviers financiers pour soutenir le milieu culturel, rappelle que le financement de la culture doit également passer par davantage d’équité fiscale vis-à-vis les géants du numérique.
«Ce n’est pas juste aux contribuables de financer la culture. Il faut aussi aller chercher l’argent là où il est: dans les poches des grandes plateformes du numérique, qui empochent des profits monstres sur le dos des artistes sans faire leur part. Les géants du numérique ont fait la piasse depuis le début du confinement, c’est la moindre des choses qu’ils fassent leur part dans la relance du milieu culturel», croit-elle.

La députée solidaire appelle enfin la ministre Nathalie Roy à faire confiance aux créateurs et à faire preuve de souplesse pour le déconfinement du milieu culturel. «Au lieu d’y aller au goutte-à-goutte en ciblant des secteurs spécifiques, donnons aux artistes des directives claires de santé publique à respecter côté rassemblements, et laissons-leur la liberté de créer à partir de ces balises. Créer à partir de balises, c’est leur job à temps plein», indique Catherine Dorion.

En plus des bons culturels et le soutien à la découvrabilité numérique des créations culturelles québécoises, Québec solidaire propose dans son plan :

• d’étendre la politique du 1% aux secteurs commercial, industriel et au secteur résidentiel lourd de construction privée de plus de 500 000$ ;
• d’ajouter les médias non-écrits au crédit d’impôt sur la masse salariale des travailleurs de l’information;
• de l’aide au cinéma québécois indépendant;
• de l’aide aux salles indépendantes pour la diffusion de créateurs d’ici;
• de l’aide pour le patrimoine immatériel;
• de l’aide pour la rénovation du patrimoine bâti;
• la bonification des budgets du CALQ et de la SODEC;
• de l’impôt sur le chiffre d’affaires des géants du web;
• et la récolte de la TPS non réclamée par le fédéral.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des