Info-Aidant: une ligne d’aide pour les proches aidants d’aînés

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Info-Aidant: une ligne d’aide pour les proches aidants d’aînés
Old and young holding hands on light background, closeup (Photo : Depositphotos)

SANTÉ – Le service Info-aidant, qui s’adresse aux proches aidants d’aînés, est désormais ouvert 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h, pour faire face à la hausse des besoins dans le contexte actuel de la pandémie de COVID-19.

Les conseillères et conseillers du service Info-Aidant formés pour écouter et orienter les proches aidants vers les services disponibles.

Il est possible de joindre le service Info-aidant en signalant le numéro sans frais 1 855 852-7784 ou par courriel à l’adresse info-aidant@lappui.org.

Besoins

Au cours du mois d’avril 2020, ce service a été sollicité 73 % plus qu’à pareille date en 2019.

«Nous avions déjà observé une augmentation en mars 2020 par rapport à l’an passé, et en avril les besoins ont explosé», explique Geneviève Gravel, coordonnatrice du service. Entre mars et avril 2020, les demandes d’aide ont presque doublé, notamment en ce qui concerne les besoins en information, qui ont été multipliés par six et les besoins d’écoute, qui étaient en hausse de 252 %.

Cette hausse est en partie due à la situation critique qui règne dans plusieurs CHSLD, mais les proches aidants à domicile ont aussi besoin d’aide.

«Beaucoup d’aidants ne sont pas concernés par la situation des CHSLD, rappelle Guillaume Joseph, directeur général de l’Appui, l’organisme qui offre le service Info-aidant. Les situations sont très diverses et les proches aidants répondent à des enjeux multiples.»,

M. Joseph rappelle que plusieurs aidants se sont retrouvés en première ligne, et souvent seuls, pour prendre soin de leur proche, en raison de la suspension des services de répit (accueils de jour, aides à domicile, etc.) et de la peur de transmettre la maladie au quotidien. «Il y a notamment un grand besoin de se confier », explique Geneviève Gravel.

Coronavirus

Cette mesure est mise en place dans cette période particulièrement difficile à vivre pour les proches aidants, qu’ils soient en quarantaine avec leur proche ou que celui-ci soit confiné seul.

«Les aidants qui nous contactent nous expliquent à quel point la situation est déstabilisante pour eux», confie Mme Gravel. Il faut réadapter le quotidien et accepter l’isolement. C’est très dur à vivre.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des