Apprendre l’agriculture à l’école, demande l’UPA

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Apprendre l’agriculture à l’école, demande l’UPA
(Photo : gracieuseté)

ÉDUCATION – Dans le cadre révision du programme d’études Éthique et culture religieuse du ministère de l’Éducation visant à remplacer des notions de culture religieuse, l’Union des producteurs agricoles (UPA) souhaiterait que l’on y aborde la thématique de l’agriculture.

«Elle est une activité économique de premier plan qui a un impact positif sur l’environnement, sur la santé et sur le tissu social», avance le regroupement 12 fédérations régionales et 25 groupes spécialisés qui s’inquiète de la distance qui sépare le champ de l’assiette dans un mémoire présenté au Ministère de l’Éducation.

«Aujourd’hui, 75 % des citoyens du Québec, particulièrement les jeunes, vivent dans les régions urbaines et sont donc peu en contact avec l’agriculture qui a pourtant comme fonction de nourrir le monde. La plupart d’entre eux en connaissent très peu sur les pratiques agricoles d’aujourd’hui puisqu’elles évoluent rapidement. Il importe de recréer le lien entre le travail des agriculteurs et ce qui se trouve dans l’assiette des consommateurs. Se nourrir implique de faire des choix au quotidien, des choix cruciaux qui ont un impact sur notre santé, sur la société, sur l’économie et sur l’environnement. Nous nous devons d’offrir aux plus jeunes des éléments de réflexion pour comprendre la réalité de l’agriculture et des tribunes pour en discuter», ajoute-t-on.

En mettant de l’avant ses initiatives éducatives comme «Je cultive ma citoyenneté» et «Portes ouvertes sur les fermes du Québec», l’UPA offre d’ailleurs sa collaboration au Ministère de l’Éducation dans la conception du futur programme québécois d’éducation à la citoyenneté.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des