Covid-19: le Studio Créadanse ferme ses portes

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Covid-19: le Studio Créadanse ferme ses portes
Le Studio Créadanse, à Napierville, en était à sa 28e année. (Photo : Coup d'oeil - Marc-André Couillard)

ACTUALITÉ – Victime collatérale de la pandémie de Covid-19, l’école de danse Studio Créadanse, qui avait pignon sur rue à Napierville depuis 1992, est contraint de fermer ses portes.

«C’était notre 28e année, cette année, explique Mélanie Longtin, la propriétaire du studio. La pandémie nous est rentrée dedans de plein fouet. Je n’ai pas eu le choix de fermer.»

N’ayant pas pu bénéficier du programme d’aide gouvernemental dédié aux loyers commerciaux, elle a été contrainte de payer l’entièreté du loyer du local qu’elle loue, sans générer de revenus depuis le 14 mars. «L’aide offerte sous forme de prêt, ç’aurait été beaucoup trop», ajoute Mme Longtin.

Mesures

Ce sont quelque 175 danseuses et danseurs, âgés de 3 à 50 ans, qui étaient inscrits au Studio Créadanse au mois de mars, lorsque le confinement a été imposé.

Huit emplois sont ainsi perdus. Ils étaient occupés par des étudiantes du secondaire, du cégep et de l’université.

«Même avec le déconfinement, avec toutes les mesures qu’il fallait prendre en septembre, comme accueillir mois d’élèves, laver le studio et tout le matériel après chaque cours, enseigner avec un masque, c’était impossible de continuer», explique Mme Longtin.

Le spectacle de fin d’année constitue aussi une importante source de revenus pour cette organisation, mais comme on ne sait toujours pas combien de gens pourront assister à un spectacle en salle, le projet devenait risqué.

«J’espère que les gens vont continuer à danser, conclut Mme Longtin. Ce serait ma plus grosse victoire au bout de ça. Après 28 ans, j’en ai fait danser des gens!»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des