pneus poupart installation gratuite

Napierville: le magasin RONA ferme le 25 septembre

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Napierville: le magasin RONA ferme le 25 septembre
Le magasin RONA de Napierville fermera définitivement ses portes le 25 septembre. (Photo : Coup d'œil – Marc-André Couillard)

ACTUALITÉ – N’ayant pas réussi à s’entendre avec le locateur du terrain et du bâtiment, l’entreprise Lowe’s, propriétaire de la chaîne RONA, a décidé de fermer son magasin de Napierville à compter du 25 septembre.  

Depuis quelques semaines déjà, tout l’inventaire du magasin est en vente à 50 % du prix régulier.

«La raison pour laquelle on ferme c’est que notre bail venait à échéance et nos négociations pour en venir à une entente avec le locateur n’ont pas abouti», explique la porte-parole de Lowe’s Canada, Valérie Gonzalo.

Le locateur, qui est propriétaire du terrain et de l’immeuble, est Gestion immobilière Doucet, précise Mme Gonzalo.

«Ce magasin était rentable, assure-t-elle. Il n’était pas déficitaire.»

Le bail venait à échéance à la fin du mois de mars 2021, mais Lowe’s a décidé de fermer boutique le 25 septembre. «Nous avons analysé les opérations et il y a une question de saisonnalité, ajoute Mme Gonzalo. On finit la haute saison. Nous continuerons de servir nos clients de la région grâce à notre offre en ligne et à notre service de livraison par colis, ainsi que par l’intermédiaire des autres magasins corporatifs et affiliés de notre réseau dans la région.»

Cela faisait plus de 65 ans que l’on trouvait un magasin de rénovation à cet endroit, rappelle Lowe’s Canada. Au fil des ans, ce commerce a porté différentes bannières, dont Coupal, Marcil et RONA.

Employés

Une trentaine de personnes étaient à l’emploi du RONA de Napierville.

«Nous déployons tous les efforts pour assurer une transition harmonieuse jusqu’à la fermeture du magasin. Nous soutiendrons également les employés touchés, notamment en transférant des employés admissibles dans des magasins environnants, lorsque ce sera possible, indique Mme Gonzalo. Il est encore trop tôt pour confirmer le nombre d’employés qui vont combler des postes ailleurs.»

On compte deux magasins corporatifs et quatre magasins affiliés dans la région, où ces travailleurs pourraient être réembauchés, soit à Saint-Rémi, Lacolle et Saint-Jean-sur-Richelieu, entre autres.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des