Les aliments Livabec Offre emploi
Pneu d

Un projet de plus de 50 M$: l’école Pierre-Bédard accueillera 800 élèves de plus

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Un projet de plus de 50 M$: l’école Pierre-Bédard accueillera 800 élèves de plus
Une fois agrandie, l'école secondaire Pierre-Bédard accueillera le double des élèves qu'elle accueille aujourd'hui. (Photo : Coup d'œil – Marc-André Couillard)

ÉDUCATION – En raison de l’importante hausse du nombre d’élèves à venir d’ici quelques années, l’école secondaire Pierre-Bédard, située à Saint-Rémi, doit être agrandie. La députée de Sanguinet, Danielle McCann, en a fait l’annonce, le 25 septembre. Une fois les travaux terminés, la superficie de l’école aura plus que doublé.

On ne connait pas encore la valeur du projet, qui n’en est qu’à l’étape préliminaire. Mme McCann a cependant annoncé un premier investissement de 10 M$ pour l’élaboration du dossier d’affaires de ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2019-2029.

«Le dossier d’affaires, c’est une préanalyse pour confirmer la valeur du projet. À cette étape, on embauche des professionnels qui vont faire la conception de base et les études géotechniques, en vue de lancer les travaux», explique Jason Trevis, directeur adjoint aux ressources matérielles au Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries (CSSGS).

Le dossier d’affaires devrait être complété à l’automne 2021. Il sera alors soumis au conseil des ministres, qui devra donner son autorisation pour le financement du projet.

«Par cette annonce, nous répondons non seulement au besoin criant d’espace dans nos écoles, mais nous offrons aussi une occasion de stimuler l’économie québécoise par un investissement massif dans nos infrastructures», affirme Mme McCann.

Le projet

Non seulement l’école sera agrandie, mais le bâtiment actuel sera aussi rénové. La superficie de l’école passera de 7000 m2 à 18 000 m2.

L’école Pierre-Bédard peut actuellement accueillir 493 élèves. À cela s’ajoute une centaine d’élèves qui occupent les cinq classes modulaires qui devaient être temporaires, lorsqu’elles ont été ajoutées en 2002.

Si tout se passe comme prévu, le nouveau bâtiment devrait être construit en 2024-2025. Les élèves seront alors transférés dans la nouvelle section, puis l’ancienne partie sera rénovée. Une fois les travaux terminés, l’école pourra accueillir 1200 élèves, de façon permanente.

École nouveau genre

Cette école sera construite selon la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles, qui a été lancée en février 2020.

Je suis très heureuse de pouvoir offrir aux élèves de ma circonscription une école dont ils seront fiers et qui, je le souhaite, favorisera leur réussite.

-Danielle McCann, députée de Sanguinet

«Les espaces seront complètement revus, explique M. Trevis. Les classes seront décloisonnées. La cafétéria comptera plusieurs secteurs alimentaires et elle sera morcelée en zones de socialisation pour les jeunes et le personnel. Il y aura un vrai gymnase double qui permettra de tenir des compétitions, ainsi qu’une aire de rassemblement, comme un auditorium. On met aussi l’emphase sur la luminosité, avec une vue sur la verdure, plutôt que le bitume.»

«On envisage la géothermie pour le chauffage et la climatisation du nouveau bâtiment et l’ancien, ce qui ajoutera au confort des usagers, précise Daniel Bouthillette, directeur général adjoint au CSSGS. Le bâtiment sera certifié LEAD, ce qui signifie qu’il va répondre aux normes environnementales actuelles.»

L’école aura une nouvelle bibliothèque moderne, des laboratoires technofonctionnels et des locaux seront aménagés pour le personnel professionnel, comme les techniciennes en éducation spécialisée et les orthophonistes.

La députée de Sanguinet, Danielle McCann, accompagnée du directeur général adjoint du Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries, Daniel Bouthillette.

Besoin

Cet agrandissement était devenu nécessaire, principalement en raison de la hausse du nombre de familles qui s’installent dans la région.

«Il y a d’importants développements domiciliaires dans les secteurs de Saint-Isidore, Saint-Rémi, Saint-Michel et Sainte-Clotilde, indique M. Bouthillette. Tous ces secteurs se déversent à l’école Pierre-Bédard.»

La situation est similaire un peu partout sur le territoire du CSSGS.

«Nous allons accueillir environ 1000 élèves de plus chaque année, pendant les cinq prochaines années au CSSGS, sans compter les 2300 enfants supplémentaires qui fréquenteront la maternelle 4 ans. L’annonce d’aujourd’hui est plus que bienvenue», estime M. Bouthillette.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires