Pneus Poupart Yokohama

Prisme sollicite les votes du public pour remporter un prix de 100 000$

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Prisme sollicite les votes du public pour remporter un prix de 100 000$
Le Consortium Prisme, basé à Sherrington, a inauguré son «usine à mouches roses», en octobre 2018. (Photo : Coup d'œil - Archives)

AGRICULTURE – Le Consortium Prisme, basé à Sherrington, pourrait remporter 100 000 $ pour développer son projet de mouches roses, dans le cadre du concours du Fonds du Grand Mouvement de Desjardins. Le public est invité à voter en ligne jusqu’au 1er novembre pour son projet coup de cœur.

Avec son Fonds du Grand Mouvement, Desjardins s’est engagé à investir 150 M$ d’ici 2024 dans les communautés pour appuyer des projets qui ont le potentiel de transformer la société.

Cette année, neuf projets ont été sélectionnés dans les catégories jeunesse, développement durable et entrepreneuriat. Le projet de mouches roses du Consortium Prisme, qui est une alternative à l’utilisation de pesticides pour lutter contre la mouche de l’oignon, est présenté dans la catégorie développement durable.

Pour lire la description de ce projet, cliquez sur ce lien.

Le public est invité à voter pour son projet coup de coeur dans chacune des trois catégories. Le vote est gratuit. Pour enregistrer son vote, il faut composer le 1 855-511-1900. Il est aussi possible de texter le mot  »Vote » à ce même numéro et suivre les instructions qui vous seront ensuite envoyées.

Le projet qui recevra le plus de votes dans chaque catégorie remportera la somme de 100 000 $. Les gagnants seront dévoilés le 12 décembre.

Mouches roses

L’utilisation de la mouche rose permet aux agriculteurs de réduire leur utilisation des pesticides pour combattre la mouche de l’oignon.

Comme son nom l’indique, la mouche de l’oignon pond ses œufs à la base du plant d’oignon. La larve s’en nourrit et détruit le plant. Lorsque le plant est jeune, il ne suffit pas à nourrir une larve, qui peut alors s’attaquer à plusieurs plants voisins.

Plutôt que de les combattre avec des produits chimiques, les agriculteurs peuvent relâcher des dizaines de milliers de mouches roses dans les champs.

Ces mouches mâles sont élevées puis stérilisées dans une «usine à mouches», qui a été inaugurée en octobre 2018, à Sherrington. Elles sont teintes en rose, de manière à pouvoir les identifier.Une fois relâchés dans les champs, les mâles stériles s’accouplent avec les femelles naturelles, qui pondront des œufs vides. Cela permet de préserver les plants d’oignons et de contrôler la population de mouches de l’oignon, sans utiliser de pesticides.

Les mouches roses sont des mouches mâles qui sont stérilisées et teintes en rose pour les reconnaître. Elles sont introduites dans les champs pour réduire les populations naturelles de mouches de l’oignon qui détruisent les récoltes.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires