Les aliments Livabec Offre emploi
Pneu d

Fonds C de Desjardins: la ferme Les Jardins A. Guérin reçoit 10 000 $ pour un projet de serre de radis bios

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Fonds C de Desjardins: la ferme Les Jardins A. Guérin reçoit 10 000 $ pour un projet de serre de radis bios
Clément Guérin, Yannick Guérin, Pascal Guérin et Jacques Guérin, propriétaires des Jardins A Guérin & fils, accompagnés de Jessy Dupuis, Simon Le Meudec, Brigitte Beauchemin du centre Desjardins Entreprises Montérégie-Ouest et de Richard Desparois de la Caisse Desjardins des Seigneuries de la frontière. (Photo : gracieuseté - Josiane Farand)

AGRICULTURE – L’entreprise Les Jardins A. Guérin et fils, située à Sherrington, a reçu 10 000 $ provenant du Fonds C de Desjardins, pour son projet de construction d’une serre permettant de produire des radis biologiques à l’année.

Cette entreprise, qui est en affaires depuis trois générations, a récemment inauguré une serre de 13 000 pieds carrés, où la famille Guérin cultive des radis biologiques, à l’année.

Les radis poussent dans de grands plateaux plutôt que directement en terre. Ils sont les seuls au monde à produire des radis biologiques avec cette méthode.

«Les radis en serre sont davantage produits en Europe, comme aux Pays-Bas, mais contrairement à nous, ils sont plantés directement dans le sol», explique Pascal Guérin, de la ferme Les Jardins A. Guérin et fils.

Cette idée leur est venue alors qu’ils cherchaient une façon de produire des radis l’hiver.

«On a essayé à peu près tout ce qui se faisait, dit M. Guérin. On connait des gens qui font leurs semis pour planter les laitues dans les champs et on a essayé ces techniques habituellement utilisées pour d’autres légumes.»

Une bonne première saison

Les Guérin ont produit des radis biologiques en serre pour la première fois à l’hiver 2019. Ils en ont récolté environ 5000 caisses, ce qui est beaucoup moins que ce qu’ils cultivent en champs l’été, de manière conventionnelle, soit jusqu’à 20 000 caisses par semaine.

«Ç’a bien été, mais nous avons rencontré certaines problématiques, raconte M. Guérin. Le défi, c’est de rentabiliser ça, d’avoir un rendement constant et une belle qualité. Ce ne sont pas de gros volumes. On est encore au stade expérimental. Nous avons un projet d’agrandissement, mais on attend de mieux contrôler tous nos paramètres.»

Notre premier objectif était de faire des radis l’hiver, mais en cherchant des techniques, on s’est rendus compte qu’on n’était pas si loin de pouvoir le faire en biologique, donc c’est ce qu’on a fait.

-Pascal Guérin

La vente de radis en épicerie a connu une bonne progression au cours des dernières années, remarque M. Guérin.

«Les gens commencent à cuisiner le radis de plus en plus, dit-il. Je pense que c’est un légume qui est sous-estimé. On peut facilement le faire cuire, le manger en papillote sur le barbecue ou simplement le faire blanchir. Il est de plus en plus utilisé par les chefs et on le voit dans les recettes et les magazines.»

On peut trouver les radis biologiques de la ferme Les Jardins A. Guérin et fils sous la marque JAG, principalement dans les épiceries IGA et Rachelle-Béry.

À propos du Fonds C

Le Fonds C vise à soutenir les entreprises dans leurs projets de croissance et de création d’emplois. Doté d’une enveloppe de 10 M$ pour les deux prochaines années, ce fonds permet d’offrir une aide financière équivalant à 25 % du coût des projets, jusqu’à concurrence de 10 000 $.

Les entreprises qui souhaitent bénéficier de cette initiative doivent communiquer avec leur centre Desjardins Entreprises.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires