MRC des Jardins-de-Napierville: Paul Viau ne sollicite pas un nouveau mandat au poste de préfet

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
MRC des Jardins-de-Napierville: Paul Viau ne sollicite pas un nouveau mandat au poste de préfet
Paul Viau, maire du canton de Hemmingford, était préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville depuis 2013.   (Photo : Coup d'œil - Archives)

ACTUALITÉ – Le mandat du préfet de la municipalité régionale de comté (MRC) des Jardins-de-Napierville Paul Viau prendra fin le 25 novembre, date à laquelle un nouveau préfet sera élu.  

En poste à titre de préfet depuis 2013, M. Viau a annoncé qu’il ne poserait pas sa candidature pour obtenir un cinquième mandat de deux ans.

Le poste est donc ouvert pour l’un ou l’autre des dix autres maires des municipalités qui font partie de cette MRC.

Il n’y a pas de période de mise en candidature. Les maires voteront secrètement pour le candidat de leur choix, le 25 novembre. Par la suite, le préfet suppléant sera nommé à majorité par les maires.

C’est la mairesse de Saint-Rémi, Sylvie Gagnon-Breton, qui occupait le poste de préfète suppléante, jusqu’à l’élection du 25 novembre.

Réaction

M. Viau ne sollicite pas un nouveau mandat à titre de préfet, mais il continuera à siéger à la table des maires de la MRC à titre de maire du Canton de Hemmingford.

«C’est correct que ce soit quelqu’un d’autre qui ait du plaisir avec ça, dit-il. J’ai fait quatre termes. J’ai fait ma part et je suis satisfait.»

J’ai toujours été très bien appuyé par les maires et les municipalités. Je suis satisfait de mon terme.»

-Paul Viau, préfet sortant de la MRC des Jardins-de-Napierville

Parmi les dossiers qu’il a pilotés et dont il est particulièrement fier, M. Viau cite le schéma d’aménagement du territoire, le plan de développement de la zone agricole, ainsi que le projet de couverture Internet qui pourrait aboutir en 2021. «Ça fait juste depuis 2010 que je travaille là-dessus!», lance-t-il, avec ironie.

Au sujet de la MRC

La MRC est dirigée par un conseil formé par le maire ou la mairesse de chacune des municipalités qui la composent.

Ce conseil des maires se réunit une fois par mois lors d’une séance ouverte au public, mais aussi dans le cadre du travail réalisé au sein de différents comités.

La MRC accomplit plusieurs mandats, dont l’aménagement du territoire, le développement local et régional, la gestion des cours d’eau, le plan de gestion des matières résiduelles, le plan de gestion du schéma de couverture de risque incendie, le développement culturel, ainsi que les politiques entourant les aînés, les familles et la jeunesse.

Les élus qui siègent à la MRC sont rémunérés selon un système de jetons de présence. Le préfet reçoit 383 $ par séance et 82 $ pour chacune de ses autres participations à un comité lors d’une même journée. Les autres maires qui siègent à la MRC reçoivent 306 $ par présence, ainsi que 82 $ par participation supplémentaire lors d’une même journée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires