MRC des Jardins-de-Napierville: le maire de Sherrington Yves Boyer est le nouveau préfet

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
MRC des Jardins-de-Napierville: le maire de Sherrington Yves Boyer est le nouveau préfet
Le préfet sortant, Paul Viau et le nouveau préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville, Yves Boyer. (Photo : gracieuseté)

RÉGIONAL – Le maire de Sherrington, Yves Boyer, est le nouveau préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville. Il a été élu par les maires des 11 municipalités qui forment la MRC, le 25 novembre, pour un mandat de deux ans.   

M. Boyer succède à Paul Viau, maire du Canton de Hemmingford, qui a occupé ces fonctions lors des huit dernières années.

La mairesse de Saint-Rémi, Sylvie Gagnon-Breton, a été choisie à titre de préfète suppléante, poste qu’elle occupe depuis 2017.

Nombreux projets régionaux

M. Boyer a décidé de se présenter à ce poste par passion pour la politique.

«C’est de famille, la politique. Mon grand-père a été maire et préfet. Mon père et mes cousins ont aussi été conseillers. On a la politique dans le sang, dit-il. Je suis prêt à relever ce défi.»

Le nouveau préfet veut poursuivre le travail entamé par son prédécesseur afin de stimuler le développement de la région.

«Je veux faire en sorte de continuer le bon développement qu’on a», explique M. Boyer.

Il cite plusieurs chantiers qui seront prioritaires au cours de son mandat, dont celui de l’eau potable.

«À Sherrington, il y a beaucoup de turbidité dans l’eau. Au moins une dizaine de puits de surface sont arrivés en fin de vie. Le niveau des nappes a baissé, remarque M. Boyer. À Saint-Rémi, tout semble être rentré dans l’ordre, mais il faut regarder ce qu’on peut faire. Il faut aussi sensibiliser les gens à la réduction de l’utilisation de l’eau.»

Selon, il pourrait être possible de réutiliser les eaux usées en les filtrant, avant de les retourner vers les industries. «Ce sont des choses qui se font ailleurs», précise-t-il.

Il veut aussi remettre de l’avant un projet d’usine de biométhanisation, qui permet de valoriser les matières compostables. «C’est un projet que nous allons travailler ensemble, dit-il. C’est essentiel pour nos agriculteurs.»

Regroupement des pompiers

M. Boyer entend aussi faire progresser le dossier du regroupement des services de sécurité incendie.

Le regroupement des pompiers devient essentiel parce que ça représente un coût important pour les petites municipalités, pense-t-il. Si on veut continuer à offrir un service adéquat, on n’a pas le choix.»

Je veux faire avancer des projets régionaux et amener les maires et les mairesses à travailler ensemble.

-Yves Boyer, préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville

M. Boyer est conscient qu’une telle démarche va nécessiter une ouverture de la part des directeurs des services incendie. «Il ne faut pas regarder cette problématique juste pour soi-même, affirme le nouveau préfet. Il faut donner ce service aux citoyens.»

La préfète suppléante et mairesse de Saint-Rémi, Sylvie Gagnon-Breton, en compagnie du nouveau préfet de la MRC des Jardins-de-Napierville, Yves Boyer.

Internet

M. Boyer veut aussi faire avancer le dossier du déploiement d’Internet haute vitesse sur le territoire.

«On espère que ça va débloquer en 2021. C’est un dossier qui presse, surtout avec le télétravail», remarque-t-il.

Élections municipales

Une élection municipale générale se tiendra le 7 novembre 2021, soit un an avant la fin de son mandat de préfet. M. Boyer devra donc être réélu à titre de maire de Sherrington, s’il veut terminer son mandat à la tête de la MRC.

«Je suis natif de Sherrington et je l’ai à cœur, dit-il. Je ne suis pas prêt à partir. Notre conseil est très uni. On est à l’écoute des citoyens et je suis bien content de la façon dont on travaille. Je suis confiant que les gens vont m’appuyer en 2021.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires