C’est l’hiver. Il fait froid. Comment gérer un masque qui gèle?

Publireportage
C’est l’hiver. Il fait froid. Comment gérer un masque qui gèle?

Le temps froid apporte une foule de défis liés au port de masques et aux rassemblements en intérieur. Mieux vaut se réfugier chez soi pour s’essayer au pari sportif quebec.

Les gens qui vivent au Canada se présentent comme des guerriers du froid – capables de résister à des températures de -20 ° C. Cette année, cela pourrait être une très bonne chose.

Le conseil des experts médicaux est de ne pas se rassembler à l’intérieur où le COVID-19 se transmet beaucoup plus facilement. Emmitouflez-vous, masquez-vous si nécessaire et sortez le plus possible.

Mais qu’en est-il des masques en hiver ? Fonctionnent-ils encore s’ils sont mouillés ? Avons-nous vraiment besoin de les porter à l’extérieur ?

Voici quelques conseils sur la meilleure façon de faire face aux prochains mois de pandémie hivernale.

Mon masque fonctionnera-t-il s’il est mouillé et / ou qu’il gèle ?

Probablement pas. Les responsables de Santé Canada et des Centers for Disease Control aux États-Unis conviennent plutôt qu’une fois qu’un masque est mouillé, il n’est plus pleinement efficace.

Et c’est pourquoi vous devriez toujours avoir des masques de secours.

Il n’y a pas de données scientifiques concrètes sur l’efficacité des masques par temps froid. Cependant, lorsque vous respirez à travers un masque par temps froid, l’humidité de votre haleine chaude s’accumule sur le masque. Il a tendance à rester suffisamment chaud à l’intérieur en raison de la température de votre corps pour rester liquide, mais il gèle à l’extérieur.

Cela conduit à deux problèmes liés au masque : ils deviennent plus difficilement respirables, et sont moins efficaces pour “capturer les gouttelettes et les empêcher de quitter la zone proche de la bouche et du nez”.

Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont complètement inutiles, selon le Dr Zain Chagla, spécialiste des maladies infectieuses à St. Joseph’s Healthcare Hamilton et professeur agrégé à l’Université McMaster.

«Les masques offrent un peu plus de [protection], en particulier dans les environnements où les gens sont regroupés à l’extérieur, où il peut y avoir un peu plus de risque de transmission.

Et le plus important : assurez-vous que le masque est en tissu. Le type de papier – ceux de style chirurgical – se dégradent et se déchirent beaucoup plus facilement lorsqu’ils sont mouillés.

Avez-vous vraiment besoin d’un masque dans le froid?

Cela dépend des circonstances.

Être à l’extérieur tout en respectant la distanciation physique est réellement protecteur. Les cas documentés de transmission du COVID-19 à l’extérieur sont souvent dus à des situations telles que des barbecues ou des soirées festives, lorsque les gens sont rassemblés pendant de plus longues périodes.

Pour des activités telles que la promenade ou le patinage, le risque de transmission est très faible. Mais il est conseillé de garder le masque tout le temps pour minimiser le contact avec le masque et la contamination potentielle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires