Députée fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin lance une consultation sur l’accès à Internet haute vitesse

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Députée fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin lance une consultation sur l’accès à Internet haute vitesse
La députée de Saint-Jean, Christine Normandin, lance une consultation citoyenne au sujet de l'accès à Internet haute vitesse. (Photo : Depositphotos)

ACTUALITÉ – La députée de la circonscription fédérale de Saint-Jean, Christine Normandin, déplore le fait que l’Internet haute vitesse ne soit pas accessible pour tous dans sa circonscription. Elle lance donc une consultation citoyenne virtuelle et par la poste, pour prendre le pouls de la population.

«Plus que jamais, Internet nous permet de rester en contact, de travailler et de nous informer, dit-elle. Ce n’est pas un luxe, c’est un besoin essentiel et absolument nécessaire pour participer pleinement à la société en 2020.»

Dans les prochains jours, 9438 foyers et 418 entreprises situés dans les zones où l’accès à l’Internet est plus difficile recevront un courrier de circonscription consultatif par la poste.

Les citoyens pourront le compléter et le retourner par la poste à la députée sans y ajouter de timbre.

D’autre part, une page consultative est disponible sur le site de la députée à l’adresse:

www.christinenormandin.quebec/consultation-internet-haute-vitesse.

Les propositions du Bloc Québécois

Mme Normandin rappelle les propositions de son parti politique, le Bloc Québécois (BQ), en matière d’accès à Internet haute vitesse.

Le BQ propose de plafonner le coût des services Internet et des forfaits cellulaires, de reconnaître l’Internet haute vitesse comme étant un service essentiel et d’accélérer le déploiement des technologies permettant l’accès à Internet haute vitesse dans les régions moins bien desservies.

Le Bloc demande aussi à Ottawa de transférer à Québec sa part des sommes pour le déploiement d’Internet à large bande sur son territoire.

La députée déplore le fossé numérique qui subsiste entre les citoyens des zones rurales et ceux des zones urbaines.

«De nombreux efforts restent à faire pour améliorer l’accès à Internet haute vitesse et j’invite les gouvernements à respecter leurs engagements pris lors de leur dernière campagne électorale respective», conclut Mme Normandin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires