Napierville et Saint-Cyprien: élan de solidarité à la guignolée

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Napierville et Saint-Cyprien: élan de solidarité à la guignolée
Mylène Gélineau, membre du Club Lions, a remis un chèque de 24 000 $ provenant de la guignolée à Diane Brouillard, responsable de la Société Saint-Vincent de Paul de Napierville, le 8 janvier. (Photo : gracieuseté)

ACTUALITÉ – Les citoyens de Napierville et de Saint-Cyprien-de-Napierville ont fait preuve de grande générosité à l’occasion de la guignolée. Le Club Lions de Napierville, qui était responsable d’amasser les dons, a remis la somme de 24 000 $ à la Société Saint-Vincent de Paul (SSVP), organisme chargé de distribuer des paniers de Noël aux gens dans le besoin.   

Les clients de l’épicerie Metro de Napierville pouvaient faire un don à la caisse et le Club Lions a amassé des dons le 29 novembre.

«Cette année, nous n’avons pas amassé de conserves en raison de la pandémie, explique Gérard Laplante, du Club Lions. Les autres années, une fois les paniers distribués, il nous restait l’équivalent de cinq boîtes de camion pick-up de denrées, que la Saint-Vincent de Paul distribuait tout le reste de l’année. Ça occasionne un problème d’espace pour stocker tout ça et il manque de bénévoles.»

Paniers de Noël

Tout cet argent amassé a permis l’achat de denrées fraîches par la SSVP, qui ont ensuite été offertes à 32 familles de Napierville et Saint-Cyprien, dont 43 adultes et 28 enfants. Ils ont aussi reçu plus de 3700 $ en bons d’achat pour l’épicerie et la pharmacie.

«Tous ces sous ont permis d’offrir 210 sacs de denrées non périssables et 97 sacs de viande, de légumes, d’œufs et autres produits frais», indique Diane Brouillard, responsable de la SSVP.

Depuis la mi-août, nous avons beaucoup plus de demandes de dépannage alimentaire toutes les semaines.

-Diane Brouillard

Cette nouvelle formule, où seuls les dons en argent étaient amassés, a permis d’offrir des aliments qui sont plus chers que les conserves et dont certaines familles dans le besoin se privent en raison de leur coût.

«Ça me permet d’acheter du lait, des boîtes de céréales, du beurre d’arachide, des boîtes de jus et des barres tendres pour l’école, indique Mme Brouillard. On peut ainsi cibler les enfants.»

La somme restante va permettre à la SSVP d’offrir de l’aide alimentaire d’urgence tout le reste de l’année.

«Au lieu de donner boîtes pois et de fèves qui ne sont déjà pas chères, je vais acheter de la viande, du fromage et du poulet, précise Mme Brouillard. Je mets tout ça sous vide et je surgèle. Ça me permet d’acheter tous les mois, en fonction de la demande.»

Club Lions

M. Laplante tient à remercier tous les généreux donateurs.

«Nous remercions les gens d’avoir contribué à cette hauteur, dit-il. Cet argent sert aux gens en temps difficile, non seulement durant le temps des Fêtes, mais aussi durant toute l’année.»

Ce dernier invite aussi la population à s’impliquer auprès du Club Lions, qui recrute actuellement de nouveaux membres. Cet organisme est présent à Napierville depuis plus de 40 ans.

«Récolter des sous lors de différentes activités telles que notre souper annuel ou encore notre tournoi de golf et redonner à ceux qui en ont besoin, voilà ce que nous faisons!, lance M. Laplante. Vous avez un intérêt pour ce genre d’implication sociale, alors, joignez-vous à nous.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires