Programme ALUS Montérégie: les agriculteurs invités à déposer un projet d’aménagement écologique

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Programme ALUS Montérégie: les agriculteurs invités à déposer un projet d’aménagement écologique
En 2020, Une haie multistrate et une bande élargie ont été aménagées à la Ferme P.M. Daignault, à Saint-Mathias-sur-Richelieu, grâce au programme ALUS Montérégie. (Photo : Photo tirée de Facebook)

AGRICULTURE – Les producteurs agricoles de la Montérégie sont invités à soumettre un projet visant à améliorer l’environnement grâce à des aménagements sur leurs terres, dans le cadre du programme ALUS Montérégie. 

En 2020, 24 fermes de la Montérégie ont consacré 13,79 hectares de terres agricoles pour réaliser des projets de revitalisation dans 14 municipalités. Cette superficie est l’équivalent de 23 terrains de football.

Parmi les aménagements qui ont été faits, on compte la plantation de haies brise-vent, le reboisement de zones en friche, la plantation de bandes herbacées pour attirer les pollinisateurs et la végétalisation de bandes riveraines, le long de cours d’eaux qui traversent les champs.

Ces aménagements permettent de réduire les odeurs, d’absorber des polluants dans l’air et de réduire la quantité de pesticides, de nutriments et de sédiments qui aboutissent dans les cours d’eau, souligne l’UPA.

«Les agricultrices et les agriculteurs de notre région investissent considérablement de ressources et de temps afin d’assurer une saine gestion de l’environnement et une agriculture durable, indique Jérémie Letellier, président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Montérégie. Les pratiques agricoles vertes et innovantes développées dans le cadre du programme ALUS Montérégie sont des actions concrètes dans la lutte aux changements climatiques.»

Soumettre un projet

Pour soumettre un projet, il suffit de remplir un formulaire en ligne qui se trouve à l’adresse www.upamonteregie.ca/alus-monteregie/.

Au mois d’avril, le comité ALUS Montérégie procèdera à l’analyse des projets, puis enverra une lettre d’acceptation aux producteurs dont le projet aura été retenu.

Une rencontre sera ensuite fixée pour discuter des détails et de la mise en place des travaux.

Une fois les travaux terminés, il y aura la signature d’une entente de conservation détaillant le montant de la rétribution.

En effet, les producteurs qui participent au programme ALUS Montérégie reçoivent une rétribution monétaire d’un maximum de 750 $ par hectare, par année, pendant une période minimale de 5 ans, pour la portion de terre qu’ils auront aménagée.

Types de projets

Les projets qui sont soutenus par le programme ALUS doivent permettre de générer des biens et services écologiques.

On pense ici à l’amélioration de la qualité de l’eau, l’augmentation de la diversité locale, la création d’habitat pour les pollinisateurs ou encore la connectivité entre boisés, par exemple.

Le programme ALUS Montérégie en chiffres

2016

Ce programme a démarré en 2016, au Québec.

80

À ce jour, plus de 80 agriculteurs y ont participé.

65

En date de 2020, ce sont plus de 65 hectares de terres qui ont été aménagés de façon à offrir des biens et services écosystémiques.

475 000

Entre 2016 et 2020, plus de 475 000 $ ont été versés en rétributions monétaires aux agriculteurs participants.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires