Députée fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin dresse un bilan positif de la dernière année pour son parti

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Députée fédérale de Saint-Jean: Christine Normandin dresse un bilan positif de la dernière année pour son parti
Christine Normandin, députée de la circonscription fédérale de Saint-Jean, qui couvre les municipalités de Lacolle et Saint-Blaise-sur-Richelieu, Saint-Valentin et Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, entre autres. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE – La députée fédérale de Saint-Jean et leader parlementaire adjointe à la Chambre des communes du Bloc Québécois (BQ), Christine Normandin, dresse un bilan positif de la dernière année quant aux gains réalisés par son parti, tant pour sa circonscription que l’ensemble du Québec.   

«Malgré la gestion de la crise sanitaire, mon équipe et moi avons été présents pour les citoyens, entreprises et organismes de partout dans la circonscription, rappelle la députée qui a été élue en octobre 2019. Cela ne fait pas longtemps que nous sommes en fonction, mais déjà, nous avons su tisser des liens très forts avec nos gens. C’est ce qui fait de nous une équipe remarquable.»

Parmi les actions que Mme Normandin a posé dans sa circonscription au cours de la première année de son mandat, on compte la tenue d’une consultation citoyenne sur l’accessibilité à Internet haute vitesse dans sa circonscription.

La députée et son équipe ont aussi rédigé un mémoire pour soutenir les cabanes à sucre et l’ont déposé au comité parlementaire des finances.

Mme Normandin a participé activement au groupe de travail des députés du Bloc pour la protection de la rivière Richelieu. Elle a aussi lancé une pétition réclamant la fin des passages irréguliers de demandeurs d’asile sur le chemin Roxham, à Saint-Bernard-de-Lacolle.

Québec

Mme Normadin se réjouit aussi des gains obtenus par sa formation politique à la Chambre des communes.

Elle cite l’exemple de l’adoption en Chambre d’une motion en faveur d’une hausse immédiate, durable et sans condition des transferts en santé, comme l’exigent les premiers ministres du Québec et des provinces.

Mme Normandin souligne aussi le déblocage d’une partie de l’argent promis aux producteurs sous gestion de l’offre, à la suite de brèches consenties dans le libre-échange.

«En tant que leader parlementaire adjointe, mon rôle est de m’assurer que les positions de notre parti correspondent aux priorités des Québécois, dit-elle. Si je me fie pour l’instant aux retours que nous avons eus, et aux gains que nous sommes allés chercher, je crois que nous avons bien réussi notre travail.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires