Comté fédéral de Châteauguay-Lacolle: Pierre Bournaki est le candidat du Parti conservateur du Canada

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Comté fédéral de Châteauguay-Lacolle: Pierre Bournaki est le candidat du Parti conservateur du Canada
Pierre Bournaki sera le candidat du Parti conservateur du Canada dans Châteauguay-Lacolle, lors des prochaines élections fédérales. (Photo : gracieuseté)

POLITIQUE – Pierre Bournaki représentera le Parti conservateur du Canada (PCC) dans la circonscription de Châteauguay-Lacolle, lors des prochaines élections fédérales.  

C’est le député et lieutenant politique du PCC au Québec, Richard Martel, qui en a fait l’annonce de manière virtuelle, le 25 mars.

M. Bournaki a aussi pris la parole pour se présenter et répondre aux questions des médias.

Fils d’un père immigrant et d’une mère québécoise, M. Bournaki a grandi sur la rue Saint-Marc, à Châteauguay, jusqu’à l’âge de 20 ans. Il réside actuellement dans le comté de Westmount. Après avoir obtenu une maîtrise à la Juilliard School of Music et avoir joué du violon sur différentes scènes du monde, il a complété une maîtrise en finance internationale à l’université Columbia de New York.

«En plus d’être sensible aux enjeux de protection et promotion des arts, de la culture et de la langue, Pierre sait de quoi il parle quand il parle d’économie et de finance, a déclaré M. Martel, lors de la présentation du candidat. J’ai la conviction qu’il sera un atout important pour sa région dans un futur gouvernement dirigé par Erin O’Toole.»

«Il est plus que temps de mettre fin aux confrontations inutiles, aux divisions sociales et régionales, à l’indécision, à l’éthique douteuse et à la gouvernance déficiente qui caractérisent le gouvernement libéral dirigé par Justin Trudeau», confiait M. Bournaki, lors de son allocution sur la plateforme Zoom.

Un survivant de la COVID-19

M. Bournaki a confié avoir survécu à la forme grave de la COVID-19, dès avril 2020. Il dit se porter très bien aujourd’hui.

«J’ai réalisé qu’une deuxième vie m’était offerte et j’ai décidé que j’allais la mettre au service des gens de ma communauté», dit-il.

Quant au choix de se présenter sous la bannière du PCC, il indique que pour lui, être conservateur, c’est une manière de vivre qui se manifeste tous les jours, bien plus qu’une idéologie.

Il dit croire en l’importance de conserver et préserver la langue, la culture, les valeurs et les traditions canadiennes communes.

Spectateur attentif de la scène politique canadienne depuis plusieurs décennies, je plonge dans cette aventure avec lucidité et beaucoup d’humilité.

-Pierre Bournaki

«Le Parti conservateur du Canada est le meilleur allié du Québec dans ce domaine, croit M. Bournaki. C’est lui qui a su, en 2006, reconnaître sans équivoque le Québec comme une nation distincte.»

M. Bournaki décrit les conservateurs comme «des libéraux qui se sont fait attaquer par la réalité».

«En ces temps incertains, où la réalité nous attaque durement, je suis ce conservateur profondément engagé à combattre le désenchantement, voire le cynisme de la population canadienne», affirme-t-il.

Il entend travailler à rétablir la santé économique et les finances publiques en restaurant la confiance des gens dans le pouvoir politique.

«Le temps est venu de mettre fin au gaspillage éhonté de notre argent si durement gagné», pense M. Bournaki.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires