Projet éolien des Cultures: les éoliennes seront livrées d’ici quelques semaines

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Projet éolien des Cultures: les éoliennes seront livrées d’ici quelques semaines
Sur cette photo, on aperçoit les travaux de construction de la fondation d'une éolienne du parc éolien des Cultures, qui ont été exécutés à l'automne 2020. (Photo : gracieuseté – Kruger Énergie)

ACTUALITÉ – Les travaux de construction du projet éolien des Cultures ont repris il y a quelques semaines. Les fondations des six éoliennes qui seront construites à Saint-Michel et Saint-Rémi ont été coulées à l’automne 2020. À la fin du mois de juin, les énormes pièces des tours et les pales seront livrées, avant d’être assemblées sur place.

Les citoyens de Saint-Rémi et de Saint-Michel ont été conviés à une rencontre virtuelle d’information, le 4 mai, lors de laquelle ils ont été informés des étapes de construction à venir.

Le projet éolien des Cultures est mené par deux partenaires, soit Kruger Énergie et Énergies durables Kahnawake qui ensemble, forment le groupe Énergie renouvelable des cultures. Kruger Énergie, qui est responsable de la construction et de l’exploitation du parc éolien détient 70 % du projet, tandis qu’Énergies durables Kahnawake, qui agit comme partenaire et investisseur, détient l’autre 30 %.

Kruger Énergie est connue dans la région puisqu’il s’agit de l’entreprise qui a construit et qui exploite le projet éolien Montérégie, depuis 2012.

Étapes réalisées en 2020

Trois éoliennes sont construites sur le rang Saint-Paul, au sud de Saint-Rémi. À cet endroit est aussi érigé un mât de mesure du vent ainsi que le poste de raccordement au réseau d’Hydro-Québec.

Les trois autres éoliennes sont construites au sud de Saint-Michel, le long du rang Nord, au sud de la rue Principale.

Les travaux de construction, qui ont commencé en août 2020, sont exécutés par Borea, une filiale de Pomerleau. Cet entrepreneur général québécois se spécialise dans ce type de projets. La construction s’est poursuivie jusqu’au 23 décembre 2020, avant de cesser pendant la saison hivernale.

Dans un premier temps, les chemins d’accès ont été construits à partir des chemins de ferme existants, pour s’assurer que le transport par camions lourds puisse se faire de manière sécuritaire.

Des ponceaux ont aussi été installés pour assurer une bonne irrigation des chemins d’accès et des terres agricoles environnantes.

Le mât de mesure du vent a été érigé à Saint-Rémi, à l’automne 2020.

Puis, les travaux d’excavation des fondations des éoliennes ont été réalisés. Chaque fondation a nécessité l’installation de 28 pieux, solidement ancrés dans le roc.

Toute la terre déplacée a été mise de côté, de manière à ce que la couche de terre arable puisse être remise en place, une fois les travaux d’excavation complétés. Les agriculteurs pourront ainsi recommencer à cultiver leurs terres, dès le printemps 2022.

Par la suite, une dalle de béton a été coulée à la base de chaque éolienne. L’armature de la fondation de chaque éolienne a nécessité 80 tonnes métriques d’acier pour chacune des éoliennes. La fondation de chaque éolienne a aussi nécessité le contenu de 85 bétonnières.

Deuxième phase de travaux

La deuxième et dernière phase de travaux de construction du parc éolien des Cultures a commencé le 12 avril.

Les travaux au poste de raccordement, situé près du rang Saint-Paul, à Saint-Rémi, ont été réalisés. Hydro-Québec doit y travailler tout l’été pour mettre ce poste en service d’ici le mois de septembre 2021.

Ce printemps, les instruments de mesure ont été installés sur le mât de mesure du vent. Ces instruments vont permettre de mesurer la vitesse et la direction du vent, mais aussi la pression atmosphérique et la température.

Les travaux du réseau collecteur ont aussi commencé. De gros rouleaux de câble ont déjà été livrés à Saint-Rémi et ils seront déroulés dans des tranchées qui seront creusées à une profondeur de 1,6 mètre. Cinq forages directionnels doivent aussi être réalisés pour permettre de faire passer les câbles électriques sous les cours d’eau. Ces tranchées sont ensuite remblayées pour permettre aux agriculteurs de cultiver ces espaces sans entrave.

Les éoliennes du parc éolien des Cultures seront assemblées sur place à l’aide d’une grue comme celle que l’on aperçoit sur cette photo.

L’installation des éoliennes

Chacune des six éoliennes sera composée de 11 sections, soit 6 sections en acier pour la tour, 3 pales, un moyeu où sont arrimées les pales et la nacelle, située sur le dessus de la tour.

Chaque éolienne nécessite donc 11 voyages par camion. Le montage se fera ensuite sur place, à l’endroit où les fondations ont déjà été coulées.

Les énormes pièces des éoliennes devraient arriver à partir de la troisième semaine de juin et les livraisons vont se poursuivent pendant quelques semaines. Ces pièces doivent arriver par bateau, au port de Sainte-Catherine, avant d’être acheminées sur le site du parc éolien par camion.

Le montage des éoliennes doit se dérouler de la fin juin, jusqu’au mois de septembre. L’électrification des éoliennes se réalisera jusqu’en octobre.

Parallèlement à cela se dérouleront des travaux de remblai des sites, pour permettre aux agriculteurs de cultiver leur terre presque jusqu’à la base des éoliennes, dès le printemps 2022.

La mise en service du parc éolien des Cultures est prévue en octobre ou en novembre 2021.

Il est possible de suivre la progression des travaux de construction par le biais du site Internet www.projeteoliendescultures.com.

À propos du projet éolien des Cultures

  • 3 éoliennes sont construites à Saint-Rémi et 3 autres à Saint-Michel.
  • Chaque éolienne a une puissance de 4 mégawatts (comparativement à 2,3 mégawatts par éolienne du projet éolien Montérégie) pour un total de 24 mégawatts.
  • Les éoliennes sont de marque Enercon, modèle E138.
  • Les tours auront une hauteur de 128 m, le diamètre du rotor est de 138 m et les pales ont une longueur de 68,5 m.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires