Les premiers coups de patin de William Filteau dans la LHJMQ

Photo de Marc-André Couillard
Par Marc-André Couillard
Les premiers coups de patin de William Filteau dans la LHJMQ
À droite, William Filteau, dans l'uniforme des Cataractes de Shawinigan. Il est accompagné de son entraîneur au Collège Charles-Lemoyne, Olivier Latendresse. (Photo : gracieuseté)

Malgré l’annulation de la saison de hockey en 2020, les prouesses de William Filteau, tant sur la glace qu’en dehors de la patinoire, ont convaincu les dirigeants des Cataractes de Shawinigan, une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), qu’ils devaient le recruter dans leur organisation.

L’athlète de 16 ans, de Napierville, évolue au sein de l’équipe des Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne, au niveau midget Espoir. Bien qu’il n’a pas joué une seule partie en 2020-2021 en raison de la pandémie de COVID-19, il a tout de même attiré l’attention des Cataractes de Shawinigan de la LHJMQ, qui l’ont repêché à la fin du mois de juin.  

À peine quelques jours plus tard, le 4 juillet, le jeune athlète droitier, qui évolue au centre, était aussi le tout premier choix au repêchage du Collège Français de Longueuil, dans la Ligue junior AAA du Québec.  

À compter du 15 août, William Filteau participera donc au camp d’entraînement des recrues des Cataractes de Shawinigan. Il tentera alors de gagner sa place au sein de la formation. S’il est retranché, il jouera sa prochaine saison de hockey au sein des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, où il complétera son 5e secondaire, dans le circuit midget AAA.

« En 2020, il n’y a pas eu de saison officielle, donc nous avons eu moins de chance de compétitionner et de nous dépasser, remarque William Filteau. Par contre, au Collège Charles-Lemoyne, nous sommes très bien encadrés. Je dois beaucoup à mon entraîneur, Olivier Latendresse. Son style d’entraîneur fonctionnait parfaitement avec l’équipe. Il a joué un grand rôle dans mon développement. Je lui dois beaucoup au niveau de mon amélioration, tant sur la glace que hors glace. »

ENTRAÎNEUR

L’entraîneur de William Filteau, au Collège Charles-Lemoyne, Olivier Latendresse, n’a que de bons commentaires à adresser à son protégé. 

« William, c’est un gars qui a une éthique de travail exemplaire, dit-il. C’est un passionné du hockey et il veut s’améliorer chaque jour. Il est extrêmement talentueux et il a de bonnes mains. Tu vois qu’il veut jouer au hockey et qu’il aime ça. Il a vraiment progressé toute l’année. »

VIF INTÉRÊT

Pas moins de six équipes ont montré de l’intérêt envers William Filteau, lors de la dernière séance de repêchage. Parmi elles, on compte l’Armada de Blainville-Boisbriand, les Mooseheads de Halifax et Les Olympiques de Gatineau, entre autres. 

« Les Cataractes est l’équipe qui a montré le plus d’intérêt, précise l’athlète. Quand mon nom est sorti, j’étais vraiment fier. Je suis fier de faire partie de cette équipe. C’est une belle place de hockey et c’est une organisation sérieuse. Dès que j’ai été repêché, ils m’ont appelé. »

PRÉPARATION

William Filteau entend consacrer son été à se préparer en vue du camp d’entraînement des Cataractes, qui se tiendra pendant une semaine, à la mi-août. 

« Se faire repêcher, c’est un honneur, mais ça demande encore beaucoup de travail et d’entraînement, explique-t-il. Il faut prendre soin de soi pour le donner le plus de chances possible quand on arrive au camp. »

Tout au long de l’été, il suivra notamment un programme d’entraînement au gym, mais aussi sur glace, en compagnie de son entraîneur, Olivier Latendresse. 

« Rendu à ce niveau, où la compétition est à un très haut calibre, il n’y a pas de mauvais joueurs au camp d’entraînement, souligne le hockeyeur. On ne peut pas vraiment évaluer notre chance de faire l’équipe. Certains seront plus sérieux dans leur préparation pendant l’été et moi, je me considère comme ça. Ça se passera sur la glace. »

REMERCIEMENTS

William Filteau est aussi très reconnaissant d’avoir été sélectionné au tout premier rang par le Collège Français, dans le circuit junior AAA. « C’est un très bel honneur, pense le sportif. Ça fait longtemps qu’ils sont là et ils ont remporté les grands honneurs à plusieurs reprises. »

Ce dernier tient aussi à remercier tout son entourage, ses parents, ses entraîneurs et ses coéquipiers, qui le soutiennent dans son parcours. « Je n’aurais pas pu faire tout cela sans eux », pense-t-il. 

Parallèlement au hockey, William Filteau accorde aussi beaucoup d’importance à ses études. Le parcours du joueur de football professionnel Laurent Duvernay-Tardif, qui est aussi médecin, est une source d’inspiration pour lui, qui veut poursuivre ses études dans le domaine de la médecine sportive. Il souhaite aussi servir de modèle pour les plus jeunes.  « J’ai joué mon hockey mineur à Napierville, raconte William Filteau. Même si on vient d’une petite ville, il faut être discipliné et ne jamais abandonner. Beaucoup de jeunes de Napierville et d’anciens amis du temps où j’allais à l’école secondaire Louis-Cyr m’ont écrit pour me dire que c’était inspirant pour eux. Je vois ces jeunes se tourner vers moi. Les inspirer à poursuivre leur rêve, c’est une grande fierté pour moi. » 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires