Réjean Gélineau pédalera 300 kilomètres en un jour 

Valérie Legault vlegault@canadafrancais.com

Réjean Gélineau pédalera 300 kilomètres en un jour 
Âgé de 73 ans, Réjean Gélineau a déjà parcouru 21 300 kilomètres à bicyclette, depuis le 1er janvier. (Photo : : Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau)

Le cycliste de Saint-Blaise-sur-Richelieu, Réjean Gélineau, s’est donné un défi à sa hauteur pour le Défi Je bouge, dont l’objectif est à la fois d’inciter les gens à bouger et d’amasser des fonds au profit de la Fondation Santé, qui soutient 15 établissements de santé de la région. Le 31 juillet, quatre autres cyclistes et lui parcourront en une seule journée les 300 kilomètres qui séparent l’Hôpital du Haut-Richelieu du Château Frontenac, à Québec.

La randonnée n’a rien d’exceptionnel pour ce cycliste infatigable. À 73 ans, il pédale encore 200 kilomètres quotidiennement. Au moment où nous lui avons parlé, le mois dernier, Réjean Gélineau affichait 21 300 kilomètres au compteur depuis le 1er janvier.

« J’ai pédalé à tous les jours en juin, sauf à la fête des Pères. J’écris tout! Le 6 juin, j’ai parcouru 260 kilomètres. Ma moyenne du mois a été de 192 kilomètres », précise-t-il.

À force de sillonner les routes en long et en large depuis 40 ans, Réjean Gélineau n’en sera pas à son premier exploit. En 2019, il a traversé le Canada en 28 jours. Pourtant, il jure de ne pas se mettre de pression. « Je ne le fais pas pour épater la galerie. Je ne prends pas de contrat et je ne place pas la barre trop haut », affirme-t-il.

ÉQUIPE

Le cycliste sera bien entouré. Quatre cyclistes aguerris l’accompagneront: France Charbonneau, avec qui il roule depuis 15 ans au sein du club Les Randonneurs, Carole Milord, Ianik Joyal et Maxime Lassailly. Un chauffeur complètera le cortège.

L’équipage quittera l’Hôpital du Haut-Richelieu à 5 h, le matin du 31 juillet. Réjean Gélineau, qui a déjà fait le trajet une fois, prévoit arriver au Château Frontenac vers 17 h. Le groupe longera le Saint-Laurent jusqu’à Sorel pour ensuite traverser le fleuve. Il empruntera ensuite la route 138, ou le Chemin du Roy, jusque dans le Vieux-Québec.

« Je commence à connaître cette route par cœur! », avoue Maxime Lassailly. Celui qui a découvert la passion du vélo il y a 25 ans grâce à M. Gélineau agira à titre de guide pour la journée. Lui-même parcourt cette distance une ou deux fois par année pour le simple plaisir de rouler.

PAS D’ÂGE POUR PÉDALER

L’idée de participer au Défi Je bouge avec son meilleur ami l’a séduite sur-le-champ. « Je le fais pour la cause et parce que la pandémie a eu un impact sur la santé mentale de la population, dit M. Lassailly. Nous démontrerons en même temps que, peu importe son âge, il est possible de faire du vélo à son rythme. »

Le cycliste est aussi à l’emploi du groupe Geloso, qui a offert un don de 1500 $ au Défi Je bouge. L’entreprise locale Messier Bicyclettes fait aussi partie des donateurs pour ce défi.

SOINS DE SANTÉ

Pour Réjean Gélineau, ce défi est une manière de rester actif tout en s’impliquant dans la communauté. Il mentionne l’importance de contribuer à l’amélioration de nos soins de santé locaux afin d’offrir les meilleurs soins aux patients dans nos établissements. « Les sous sont administrés de la bonne façon et, en plus, ils restent dans notre patelin », souligne-t-il.

« Nous sommes reconnaissants à M. Gélineau de son enthousiasme et de sa générosité. Nous encourageons toute la population de notre grand territoire à faire un don à son défi, à la hauteur de ses moyens, car chaque don, petit ou grand, fait une réelle différence pour favoriser le mieux-être et une meilleure qualité de vie pour notre collectivité », déclare Julie Coupal, directrice générale de la Fondation Santé.

La 15e édition du Défi Je bouge offre également aux citoyens la possibilité de créer leur propre défi. Pour plus de détails, rendez-vous sur le site defijebouge.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires